Les personnels de santé de l’hôpital régional Paul Moukambi de Koulamoutou assurent le service minimum, malgré l’appel à la grève illimitée sans service minimum, lancé par le syndicat national des personnels de Santé (SYNAPS), a constaté le correspondant permanent de l’AGP.

Ce service minimum assuré depuis le début de la grève des personnels de la santé, le 12 janvier écoulé continue d’être assuré aux urgences où infirmiers et infirmières de garde des différents services, chirurgie, pédiatrie, médecine, interviennent tous, selon la nature de l’affection, ainsi qu’à la maternité où des femmes en travail sont encore reçues.

”Nous sommes là en attendant le document de la SYNAPS, nous assurons le service minimum comme vous le voyez, nous recevons tous les malades de tous les services ici aux urgences, nous les gardons en observation pendant 72 heures, il n’y a plus d’hospitalisation, les malades hospitalisés avant la grève sont encore là, il en reste quatre, deux à la maternité et deux à

la chirurgie”, a expliqué le délégué provincial chargé des relations extérieures, Dominique Mibemo.

”Si le document que nous attendons arrive maintenant, nous renvoyons tous ces malades que vous voyez, nous en avons même reçu en provenance de Masuku parce que Amissa est complètement fermé, nous sommes un syndicat provincial responsable, tout le Gabon est fermé mais nous voulons être en possession de ce texte pour tout arrêter”, a-t-il expliqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here