Gabon: Paul Mba Abessole: réhabiliter l’Art gabonais et rendre la fête des Cultures panafricaine

Paul Mba Abessole, Vice premier ministre gabonais de la Culture, des Arts, de l’Education populaire, de la Refondation et des Droits de l’homme a déclaré lors d’un entretien accordé à GABONEWS et AFRICABLE, dans le cadre du programme « Un week-end à Libreville », qu’il « veut réhabiliter l’Art gabonais et étendre la fête des cultures dans toute l’Afrique ». « Les cultures africaines ont été méconnues ou combattues. Beaucoup d’intellectuels africains dont Joseph Ki-Zerbo, Cheikh Anta Diop et d’autres se sont battus pour nous faire comprendre que nous ne pouvons proposer au monde d’autres façons d’analyses, d’autres conceptions du monde que par nos cultures », a déclaré Paul Mba Abessole.

Par ailleurs, il a indiqué que « nous nous sommes mis progressivement à l’école. C’est ce qui fait qu’aujourd’hui que nous continuons ce combat pour la réhabilitation des cultures africaines ».

« Nos cultures arrivent à rayonner à cause de leur force intérieure, nous ne nous sommes pas encore suffisamment organisés pour qu’on les imposent au monde. Pour ce qui concerne le Gabon, nous n’avons pas encore travaillé nous même pour faire connaître la profondeur et la force de nos objets d’art ».

Sur la qualité et la quantité de production des œuvres d’art gabonais, le vice premier ministre de la culture a précisé qu’« un artiste c’est celui qui a fait profession de produire le maximum d’une manière professionnelle dans le domaine de l’art ».

Or, « nous avons encore un problème car, on donne le nom d’artiste à celui qui gratte un petit peu de la guitare, à celui qui fait un disque en passant », a-t-il fait remarquer le vice premier ministre.

« Nous devons d’abord déterminer avec précision ce que nous entendons par artiste. Un artiste c’est celui qui fait profession de son art. Dans l’Art il n’y a pas d’amateurisme. Il faut que les artistes gabonais se professionnalisent », a-t-il expliqué.

« Un artiste doit pouvoir vivre de son art. Et les Etats doivent s’organiser pour que les vrais artistes vivent normalement. Mais ça ne veut pas dire que les artistes doivent produire parce qu’il veut gagner de l’argent, du fait que son art risque de prendre un coup », a-t-il mis en garde.

Au niveau du Gabon, indique Mba Abessole, « j’ai actuellement des décrets, des lois qui sont en confection pour permettre aux auteurs de gagner de ce qu’ils produisent, pour encourager aussi les artistes. Mais il faut que nous produisons d’une manière professionnelle, un artiste ce n’est pas un imposteur, ce n’est pas n’importe qui, c’est un spécialiste ».

Mais, « il faut pour cela que le Gouvernement constate que les productions artistiques soient valables au niveau national qu’international ».

Faisant cas de l’apport de la culture sur l’économie gabonaise, le ministre de la culture a affirmé qu’il « ne faut pas comparer le pétrole à l’art, l’un c’est un produit de la nature terrestre alors que l’autre est un produit de l’esprit ».

« Il faut que les artistes fassent un effort intellectuel, au niveau de l’écriture des textes, de la composition rigoureuse des sonorités, de couleurs, de l’image », a-t-il indiqué.

De fait, le vœu de Paul Mba Abessole est que « l’on célèbre en Afrique nos cultures sans pourtant se référer à leurs différences ».

Il a réaffirmé son engagement à soutenir et à proposer des projets pour que les gabonais sortent de leur terroir ethnique.

Le constat qu’on fait au Gabon, « c’est que les ministres de la République sont devenus les ministres de leurs Départements, de leur communauté culturelle, favorisant leur ethnie, », a-t-il fait remarquer avant de préciser que le président de la République l’a relevé lors de son discours à la nation du 31 décembre dernier. « Les cabinets ministériels sont ethnicisés, laissant de côté l’esprit de compétences ».

C’est pourquoi, « je vais continuer et même institutionnaliser la fête des cultures au Gabon », a-t-il affirmé.

Prenant l’exemple du 44ème président américain, Barack Obama, il a déclaré que c’est un modèle: « la fierté de l’homme se résume au fait qu’il ait dépassé les barrières ethniques et raciales ».

A travers l’un des programmes phares de la Chaîne, « Actu Plus », « Africable émettra de l’hôtel de ville de Libreville, du 22 au 25 janvier 2009, des reportages sur les secteurs économiques, la société et la culture du Gabon avec les invités dont le vice premier Mba Abessole.

Vous suivrez l’intégralité de cet entretien sur AFRICABLE ce vendredi en direct de la mairie de Libreville où sera diffusée le programme « Un week-end à Libreville » à travers l’émission d’actualité, « Actu Plus ».

Exprimez-vous!

  1. Honneur de vous demander de bien vouloir prendre contact EMMANUEL BEWEKEDI TEL;0023796119950 pour votre candidature à la presidence CAMEROUN informations spirituelles à partager merci beaucoup

    EMMANUEL BEWEKEDI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....