spot_imgspot_img

Gabon : La Banque mondiale suit ses projets pour la biodiversité

La ministre du Tourisme et des Parcs nationaux, Yolande Bike, a reçu le 11 février à Libreville le représentant résident de la Banque mondiale au Gabon, Olivier Frémont, pour faire le point sur la mise en œuvre du projet d’appui à la gestion des ressources naturelles et à la préservation de la biodiversité, financé par l’institution bancaire à hauteur de plus de 2,6 milliards de francs CFA.
Le représentant résident de la Banque mondiale au Gabon, Olivier Frémont, assure le suivi des projets mis en œuvre par son institution au Gabon, notamment dans le secteur de l’environnement, pour lequel il a été reçu le 11 février dernier par la ministre du Tourisme et des Parcs nationaux, Yolande Bike.

Cette séance de travail a permis à Olivier Frémont de s’enquérir de la mise en œuvre du projet d’appui à la gestion des ressources naturelles des parcs nationaux et de renforcement des capacités de préservation de la biodiversité.

La mise en œuvre de ce projet repose sur «un don de 5 millions de dollars, soit à peu près 2,6 milliards de francs CFA, pour aider l’ensemble des parcs nationaux du Gabon à mettre en place un cadre institutionnel, réglementaire et législatif opérationnel de gestion des parcs», a expliqué monsieur Frémont.

«Je suis venu discuter des aptitudes de ce projet avec la ministre. Nous nous sommes entretenus sur d’autres projets éventuels sur lesquels la Banque mondiale et le gouvernement gabonais pourraient coopérer», a rapporté Olivier Frémont au terme de l’entretien.

Le soutien de la Banque mondiale dans ce secteur vise l’appui à la diversification de l’économie nationale à travers le renforcement de l’efficacité et de la transparence de la gestion des ressources naturelles et des finances publiques allouées à ce secteur.

Le projet doit également permettre d’instaurer un environnement favorable au développement du secteur privé dans ce secteur, afin de faire levier sur la lutte contre la pauvreté en milieu rural et de favoriser la diversification de l’économie nationale.

La Banque mondiale est un des principaux partenaires du Gabon dans ses efforts pour la préservation et la valorisation de la biodiversité dans les 13 parcs nationaux mis en place, qui représentent 11% du territoire national.

Le domaine forestier du Gabon couvre plus des trois quarts du territoire national et s’étend sur plus de 22 millions d’hectares. Ses écosystèmes abritent plus de 400 espèces de bois, ainsi que 150 espèces de mammifères et 650 espèces d’oiseaux.

La richesse du patrimoine naturel gabonais lui offre d’excellentes marges de développement du secteur touristique, qui doit permettre de réduire la dépendance de l’économie nationale aux revenus pétroliers.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES