spot_imgspot_img

Gabon : Le gouvernement cède plus d’1,3 millions d’hectares de forêts

Le gouvernement gabonais, à travers le ministère de l’Economie forestière, a lancé le 26 février dernier un appel d’offres aux opérateurs économiques gabonais pour l’acquisition de plus d’1,3 millions d’hectares de forêts sur 8 des 9 provinces du pays. Face à la crise financière internationale qui a sérieusement affecté le secteur du bois, cet appel d’offres pourrait permettre de relancer l’activité d’un des secteurs clés de l’économie nationale.

Le ministère de l’Economie forestière vient de lancer un appel d’offres pour l’attribution de massifs forestiers qui s’étendent sur 1 371 480 hectares à travers 8 des 9 provinces du pays.

Conformément à la politique sectorielle forêt, pêche et environnement et aux dispositions de la loi n°016/01 du 31 décembre 2001 portant code forestier en République gabonaise, cet appel d’offres s’adresse exclusivement aux opérateurs économiques de nationalité gabonaise.

15 lots sont proposés dans la province du Haut-Ogooué pour 113 756 hectares. Dans le Moyen-Ogooué, 10 lots ont été délimités sur une superficie totale de 165 919 hectares, et 32 lots dans la Ngounié pour 345 405 hectares.

184 149 hectares ont été répartis en 15 lots dans la Nyanga, alors que les 16 lots de l’Ogooué-Ivindo représentent une superficie de 176 565 hectares. Dans l’Ogooué-Lolo, ce sont également 16 lots qui ont été délimités pour sur une surface de 219 606 hectares.

L’Ogooué-Maritime présente enfin 10 lots sur 120 543 hectares et la province du Woleu Ntem, au Nord du pays, présente le moins de massifs forestiers en cession, avec 5 lots sur une surface de 45 537 hectares.

Pour chaque lot mis en adjudication, sa localisation et sa superficie sont affichées pour consultation à la Direction générale des Eaux et Forêts, dans les Inspections provinciales de ce département, les Cantonnements des Eaux et Forêts ainsi que les préfectures de chaque localité.

Les soumissionnaires ont jusqu’au 28 mars prochain pout faire parvenir au Comité pour l’industrialisation de la filière bois (CPIFB) leurs propositions rédigées en français. Les frais de dossiers de souscriptions sont fixés à 200 000 francs CFA.

Les dossiers d’appel d’offres peuvent être retirés à la Direction générale des Eaux et Forêts. Les offres devront être déposées avant le 28 mars prochain, soit 30 jours après la publication de l’appel d’offres.

L’ouverture des plis sera effectuée à la clôture du dépôt des offres par le CPIFB, aux heures et lieu indiqués par voie de communiqué par le ministère de l’Economie forestière. L’appel d’offres rappelle également qu’après adjudication, l’exploitation des lots est soumise à la réglementation forestière en vigueur sur le territoire national.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES