spot_imgspot_img

Gabon : La RTG glisse vers la grève

L’ouverture des négociations le 5 mars dernier entre les agents des première et deuxième chaînes de la Radiodiffusion télévision gabonaise (RTG 1 et 2) et les responsables du ministère de la Communication ont rapidement avorté en raison des incompréhensions entre les agents et la tutelle, notamment sur la légitimité de la nomination des deux nouveaux superviseurs des deux chaînes publiques. Les agents ont dénoncé le mépris affiché et les décisions unilatérales de la tutelle avant de quitter la table des négociations.

Les négociations ont tourné court entre les agents de la Radiodiffusion télévision gabonaise (RTG) chaînes 1 et 2 et le ministère de tutelle à peine quelques heures après l’ouverture du dialogue le 5 mars dernier.

Le Syndicat des personnels de la première chaîne (SPC) et le Syndicat des professionnels de la communication indépendante et démocratique (SYPROCOM-ID) ont tenu une conférence de presse le 6 mars dernier à la «maison Georges Rawiri» pour rapporter aux agents ce qui est ressorti du premier contact avec la tutelle depuis le préavis de grève de 8 huit jours déposé le 2 mars dernier.

Les agents s’étaient insurgés à l’ouverture des négociations sur le «peu d’intérêt» accordé par leur interlocuteur, le secrétaire général du ministère de la Communication, au cahier des charges des agents et sur la position radicale de la tutelle de maintenir la nomination des deux nouveaux superviseurs des deux premières chaînes publiques du pays.

Le SPC a également dénoncé l’absence de l’arrêté signé par la ministre de tutelle, Laure Olga Gondjout, pour la mise en place d’une commission bipartite chargée d’étudier les revendications des agents.

Les centrales syndicales de la RTG 1 et de la RTG 2 ont enfin dénoncé le silence de la tutelle sur sa proposition de création d’une commission qui serait exclusivement chargée de la restructuration des médias d’Etat.

«Notre souci et notre volonté d’ouverture se heurtent aux méthodes gênantes de la tutelle, qui verse aujourd’hui dans le mépris, la provocation, tout en tenant à réduire notre élan démocratique à l’essoufflement», a dénoncé le secrétaire général du SPC, Olivier Bakenda Mbadinga.

Il a enfin indexé le silence chronique de la tutelle face à leurs cahiers des charges dont les contenus nécessitent un examen urgent et approfondi, soulignant que «la nomination arbitraire récente des deux superviseurs, qualifiés d’experts à la RGT 1, où leur passé négatif et leurs limites sont parfaitement connues, sont en violation flagrante des textes de fonctionnement de cette chaîne publique et de la liberté de la presse».

Rassemblés en assemblée générale le 2 mars dernier, les agents des première et deuxième chaîne publiques avaient déposé un préavis de grève sur la table de la tutelle, auquel «s’est ajouté l’affectation de deux agents à la RTG qui se sont présentés comme des superviseurs», et que les agents de la RTG 1 et 2 ont interprété «comme un retour de la censure».

Ces deux superviseurs «sont regardants sur le contenu des programmes et des éditions d’informations. Pire encore, ils doivent poser leurs signatures sur les conducteurs», avait signalé le leader syndical.

Dans le cadre de la politique de réforme et d’amélioration de la qualité des médias publics engagée depuis plusieurs années, la ministre de la Communication avait expliqué qu’elle avait décidé «de prescrire une mission à deux experts reconnus compétents du département pour assister le directeur général dans l’élaboration de ses programmes de radiodiffusion et de télévision».

Ces deux superviseurs «ont pour mission d’aider à assurer la professionnalisation des contenus et le respect de nos valeurs de civilisation dans la production et la programmation des émissions», avait argumenté Laure Olga Gondjout.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES