spot_imgspot_img

Gabon: La RTG Makokou allège ses programmes pour cause de grève

La station de radio de Makokou, le décrochage local de la Radiotélévision gabonaise (RTG1) a entamé depuis jeudi une grève, conformément à un mot d’ordre de débrayage lancé par le Syndicat de la 1ère chaîne (SPC).

Un service minimum est toutefois observé. Le président local du SPC, Pascal Iletse Ndouaba a rendu public jeudi le programme qui doit être observé par les agents jusqu’au dénouement de la situation, lors d’une assemblée générale.

Ainsi, les émissions débuteront désormais à 7h au lieu de 5h 55 mn, les avis et communiqués seront lus à 7h15 au lieu de 6h35 mn et uniquement les communiqués payants et ceux émanant du gouvernorat. Un seul bulletin d’information de 5 minutes sera présenté à 7h30 mn.

Le reste du temps sera meublé par de la musique sur l’antenne. Ce programme modifié obéit au respect du partenariat entre le syndicat et la direction générale de la RTG en attendant l’aboutissement des négociations menées par le bureau national avec les pouvoirs publics, a précisé M. Iletse Ndouaba qui a, sur les antennes de la radio locale, présenté les excuses du personnel auprès des auditeurs.

Le syndicat des personnels de la RTG 1 dénonce notamment la nomination jugée  »arbitraire » de deux superviseurs, dont le choix ne s’appuierait sur aucune base juridique ni aucun texte normatif.

 »Ces deux superviseurs avaient déjà eu des responsabilités à l’ancienne maison de la RTG », avait dénoncé le président du SPC, Olivier Bakenda Mbadinga, au cours d’une assemblée générale tenue à Libreville le 2 mars dernier, ajoutant qu’ils n’avaient jamais apporté  »la preuve de leurs compétences sur le terrain ».

Au titre du cahier des charges, les agents réclament notamment la prime vestimentaire aux journalistes, techniciens et producteurs ; un supplément relatif aux horaires, au sommeil et aux risques ; une indemnité de transport ou encore une indemnité de logement harmonisé avec les autres secteurs de la fonction publique.

Ils réclament également la régularisation des situations administratives (intégrations, reclassements, avancements, titularisations et rappels de solde).
L
Le cahier des charges des agents comporte également des points sur la prime de rendement de 100.000 FCFA, l’ouverture d’une infirmerie à la maison Georges Rawiri avec l’affectation d’un infirmer d’Etat, l’ouverture d’un restaurant, la révision et l’adoption du statut particulier des communicateurs, l’octroi des parcelles dans la zone de Bikélé ou encore l’achat de lunettes aux ayants droits.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES