spot_imgspot_img

Gabon : Le gouvernement poursuit sa coopération avec le FMI

Réuni en Conseil des ministres le 12 mars dernier à Libreville, le gouvernement gabonais a pris connaissance des fruits du Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) qui a permis de confirmer les deuxième et troisième revues de l’Accord de confirmation triennal avec le Gabon. Les ministres se sont accordés sur les recommandations du FMI, qui érige en priorité pour le gouvernement gabonais le soutien de la croissance des secteurs hors pétrole.

Le ministre gabonais de l’Economie et des Finances, Blaise Louembé, a présenté le 12 mars dernier à ses homologues du gouvernement les décisions et recommandations du Fonds monétaire international (FMI) à l’issue de son Conseil d’administration du 4 mars dernier.

Le ministre a commencé par annoncé que le FMI avait examiné et conclu favorablement les deuxième et troisième revues de l’accord triennal avec le Gabon.

Les administrateurs du FMI ont ainsi salué les performances macroéconomiques du Gabon en 2008, malgré les soubresauts enregistrés avec les mesures budgétaires et fiscales prises par le gouvernement dans le courant de l’année pour protéger le pouvoir d’achat des ménages face à la crise alimentaire et à la récession économique mondiale.

L’institution de Bretton Woods a également approuvé les mesures prises par le gouvernement gabonais pour renforcer la mise en œuvre du programme en poursuivant l’assainissement des finances publiques dans le cadre du maintien de la stabilité macroéconomique, en tenant compte des besoins sociaux en infrastructures et du défi de la diversification de l’économie nationale.

Aussi le gouvernement gabonais a-t-il approuvé la recommandation du FMI de placer comme priorité nationale le soutien de la croissance des secteurs hors pétrole afin de limiter la dépendance de l’économie nationale à l’exploitation pétrolière, face notamment à la récession économique mondiale qui freine le commerce extérieur.

A cet effet, le ministre a proposé d’entreprendre des efforts accrus pour l’amélioration du climat des affaires, le développement des infrastructures et le renforcement de l’intermédiation financière.

L’accord triennal 2007-2010 est un programme économique axé notamment sur la diminution significative du déficit budgétaire hors pétrole pour se rapprocher d’un niveau soutenable à long terme.

Il porte aussi sur le renforcement de la gestion des finances publiques pour l’amélioration de la qualité et de l’efficacité de la dépense publique ainsi que sur l’accélération des reformes structurelles en vue de promouvoir un environnement favorable au développement du secteur privé. L’accord de confirmation triennal en cours porte sur environ 117,3 millions de dollars, soit près de 59 milliards de F. CFA.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES