Madagascar: l’opposant Andry Rajoelina déclare qu’il « commande » l’armée

L’opposant malgache Andry Rajoelina a déclaré samedi soir qu’il « commande » désormais l’armée « dans tout Madagascar », dans une interview à l’AFP à sa résidence dans la capitale Antananarivo.

« L’armée ne prend plus d’ordre du président de la République (Marc Ravalomanana), c’est moi qui commande l’armée aujourd’hui; ils (les militaires) reçoivent les ordres d’Andry Rajoelina, et pas seulement à Antananarivo mais dans tout Madagascar », a déclaré le chef de l’opposition, qui a précisé: « nous ne voulons pas la violence ».

« M. Ravalomanana a toujours sous-estimé la force d’un peuple uni », a ajouté l’opposant qui a demandé samedi au président Ravalomanana de quitter le pouvoir, ce que ce dernier a refusé.

« Nous avons demandé gentiment sa démission; nous avons attendu pour une passation pacifique (…); à partir du moment où le président bafoue la Constitution et que la population n’est plus avec lui, (c’est) qu’il ne dirige plus le pays », a estimé M. Rajoelina, destitué par les autorités de son poste de maire d’Antananarivo début février.

« Donc nous allons régulariser, nous allons prendre la direction et la gestion du pays et de l’administration en général », a-t-il prévenu, ajoutant: « Nous allons mettre en place nos ministres (…) pour diriger le pays ».

« On maîtrise complètement l’administration à Madagascar et nous avons entre nos mains la machine pour faire fonctionner le pays, préparer des élections libres et équitables, rehausser le niveau de vie de la population », a-t-il dit.

« L’essentiel, c’est d’avoir pris le palais du Premier ministre (de M. Ravalomanana), c’est déjà très important; l’armée nous soutient à 90% », a-t-il ajouté.

L’opposant a affirmé que « M. Ravalomanana sera amené devant un tribunal dans les jours qui suivent par rapport aux actes qu’il a commis, tant sur la gestion du pays qu’au niveau de la tuerie du 7 février ».

Au moins 28 personnes sont mortes le 7 février lorsque la garde présidentielle a tiré sans sommation sur une foule de partisans de l’opposition à Antananarivo.

Madagascar traverse sa pire crise politique depuis l’accession au pouvoir de M. Ravalomanana en 2002.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

La CPI modifie les conditions de mise en liberté de Gbagbo et Blé Goudé

Dans une décision rendue ce jeudi, la Chambre d'appel de la CPI a décidé de révoquer une partie des conditions de mise en liberté...

CAN 2021: pourquoi un report est plausible mais pas si simple

L’hypothèse d’un report de la prochaine Coupe d’Afrique des nations, prévue du 9 janvier au 6 février au Cameroun, prend de l’ampleur, à cause...

Madagascar: le président se rend à Tamatave, particulièrement touchée par le coronavirus

Madagascar connaît actuellement une flambée de cas de Covid-19, particulièrement à Tamatave, la 2e ville du pays, où le personnel soignant manque de moyens....

Le Gabon et Sao Tomé s’accordent sur la délimitation de leur frontière maritime

Les députés gabonais réunis en séance plénière, le 11 mai 2020, ont ratifié le traité sur la délimitation de la frontière entre le Gabon...

« Le Problème de l’Afrique est fondamentalement un problème de gouvernance » – Dr. Daniel Mengara

00:30:01
Le Dr. Daniel Mengara, Professeur d'études francophones et de sciences politiques (Afrique) à Montclair State University dans le New Jersey, et président du mouvement...

Pandémie du Coronavirus en Afrique : Le Gabon et les pays africains doivent s’y préparer

La bénédiction initiale de l’Afrique fut qu’elle fut, à la genèse du Coronavirus (Covid-19), moins touchée que le reste du monde. Cette bénédiction venait...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Dépistage du Covid-19 : Le Laboratoire Pr Gahouma se lance ce vendredi

Censé produire 10 000 résultats issus des dépistages au Covid-19 effectués dans les différents centres du pays, le laboratoire d’analyse médicale installé au sein...

Heurts : la police arrête et libère des syndicalistes pour non-respect des gestes barrières

Suite à la violation de la disposition interdisant les regroupements de plus de 10 personnes par des partenaires sociaux hier devant le ministère de...

Front social : en route pour la concrétisation des recommandations du Forum de la Fonction publique

Destiné à apporter des solutions aux situations administratives des agents de l'État, ainsi que cela avait été énoncé lors du forum de la Fonction...

Covid-19 : le Gabon veut interdire l’usage de la chloroquine dans le traitement thérapeutique

Le ministre gabonais de la Santé, Dr Max Limoukou, a réuni jeudi à son cabinet le comité scientifique et Comité de pilotage du plan...

Gabon : les régies financières à la caisse malgré la baisse des recettes de l’État

Quelques jours après leur montée au créneau, les syndicats des régies financières ont obtenu gain de cause auprès du ministère de l’Économie et des...