Situation tendue à Madagascar où l’opposition revendique le pouvoir

L’opposant malgache Andry Rajoelina, qui a reçu le soutien de l’armée, a exigé, en début d’après-midi samedi 14 mars, la démission du président Marc Ravalomanana : « Il n’y a qu’une seule exigence, c’est le départ de Ravalomanana (…) Nous attendrons quatre heures. Moi, Andry Rajoelina, suis prêt à assurer la transition démocratique », a-t-il lancé devant près de 15 000 personnes réunies sur la place du 13-Mai, dans le centre de la capitale, Antananarivo.

Dans la matinée, un cabinet de l’opposition, nommé pour remplacer l’actuel gouvernement, s’est emparé des bureaux, désertés, du premier ministre. « Le président de la République, l’Assemblée nationale, le Sénat, et le gouvernement sont déchus de leur fonctions », a alors déclaré le « premier ministre » de l’opposition, Roindefo Zafitsimivalo Monja. Ce dernier a annoncé que le « gouvernement de transition exerce immédiatement ses fonctions » et prend « l’engagement d’organiser les élections présidentielle, législatives, communales dans un délai qui ne peut dépasser 24 mois ». Ce texte, signé par Andry Rajoelina, a été déposé devant la Haute Cour constitutionnelle, priée d’en « prendre acte ».

« CE MOUVEMENT RESTE UNE MANIFESTATION DE RUE »

En début de soirée, l’opposition n’avait pas indiqué ce qu’elle comptait faire après l’expiration de son ultimatum, alors que l’armée a pour le moment exclu de marcher sur le palais présidentiel où se trouverait le chef de l’Etat. Ce dernier a répondu aux manifestants par un communiqué. Si les leaders de l’opposition « ont pris la Primature [bureaux du premier ministre], ils n’ont pas le pouvoir que donne le peuple par des élections démocratiques », indique le communiqué. « Ce mouvement est, et reste jusqu’à maintenant, une manifestation de rue, qui utilise la terreur et la répression pour survivre. Une auto-proclamation ne donne pas de pouvoir légal », poursuit-il.

Alors que la question d’un coup d’Etat rampant a pu se poser, le nouveau chef d’état-major de l’armée, André Andriarijaona, a déclaré samedi qu’il n’y avait pas lieu à ce stade de déployer l’armée vers le palais présidentiel, tout en se disant prêt à soutenir l’opposition si nécessaire. Madagascar est plongée depuis fin janvier dans sa pire crise politique depuis l’avènement au pouvoir de M. Ravalomanana en 2002. Plus d’une centaine de personnes ont été tuées dans ce conflit depuis la début de la crise, le 26 janvier.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Coronavirus: l’Afrique face à la pandémie le dimanche 31 mai

Selon Africa CDC, le Centre africain de prévention des contrôles des maladies, le continent recensait ce samedi 142 289 cas de Covid-19, et 4...

Sénégal: la recrudescence des cas de coronavirus inquiète les autorités

Des mesures sanitaires plus strictes entreront bientôt en vigueur à Dakar, a annoncé le ministre de la Santé sénégalais samedi 30 mai en conférence...

RDC: l’ONU inquiète face aux intimidations, arrestations et détentions arbitraires

En République démocratique du Congo (RDC), les Nations unies s’inquiètent d’une dégradation du respect des droits de l’homme dans certaines provinces. Intimidations, arrestations et...

Covid-19 : la Caf octroie 120 millions de francs à chacune des 54 fédérations

Lors de sa réunion du jeudi 28 mai 2020 tenue par visioconférence, le Comité d'urgence de la Confédération africaine de football, dirigé par le...

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, un peu plus libres

Les juges de la Cour pénale internationale ont assoupli les conditions de la liberté accordée à l’ancien président ivoirien et à son ex-ministre. A l’heure...

Hirak: Une vague de colère contre le documentaire «Algérie, mon amour»

Diffusé sur France 5 mardi soir, le film de Mustapha Kessous a déchaîné les passions sur les réseaux sociaux. Une diversion bienvenue pour le...

Suivez-nous!

1,335FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Prise en charge du ticket modérateur : Ali Bongo béni par les Gef

Effective depuis le 27 avril, la prise en charge du ticket modérateur des Gabonais économiquement faibles (Gef) est une véritable bouffée d’oxygène sanitaire. Les...

Baisse du nombre de cas positifs les weekend: les explications du Copil

En médaillon, le Docteur Guy Patrick Obiang Ndong, vice-président du Comité de pilotage du Plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus...

Pétrole : Le premier trimestre de Total Gabon plombé par le Covid-19

La filiale locale du géant des services pétroliers français, Total, accuse au premier trimestre de l’année en cours un résultat net de 8 millions...

PIP 2015/Prime Covid-19 : Les Affaires sociales veulent leur part

Le Syndicat national des travailleurs du secteur social (Synatrass) est monté au créneau le 30 mai pour réclamer au Premier ministre de réparer les...

Crowd1 & Coffre 2 Lux : Les mises en gardes du gouvernement

Interpellé dans l’article «Alerte à l’escroquerie : «Coffre 2 Lux» est au Gabon, «Crowd1» arrive» (lire «Alerte à l’escroquerie : Coffre 2 Lux est...