bongo-sassou2.jpg
Omar Bongo et Sassou Nguesso

Une forte émotion a marqué la rencontre entre les présidents gabonais, Omar Bongo Ondimba et congolais, Denis Sassou Nguesso, qui se retrouvent depuis le week-end écoulé à Rabat au Maroc pour la première fois après l’annonce du décès samedi après midi de la première Dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Ondimba.

Dans les images en provenance de Rabat diffusées à la mi-journée par la première chaîne de Radio Télévision Gabonaise (RTG1), les deux chefs d’Etats se sont longuement donnés l’accolade en présence de leurs familles respective pour se soutenir mutuellement devant la perte de celle qui fut l’épouse de l’un et la fille de l’autre.

Edith Lucie Bongo Ondimba, 45 ans, née à Brazzaville, était la fille aînée du président congolais Denis Sassou Nguesso.

En 1990, elle épousa le président gabonais, Omar Bongo Ondimba.

Le couple donna naissance à deux enfants, une fille (Yacine) et un garçon (Omar).

Depuis samedi un deuil national a été décrété et les drapeaux sont en berne sur l’étendue du territoire gabonais jusqu’aux funérailles dont la date n’a pas encore été fixée.

Les deux familles gabonaise et congolaise se concertent afin d’adopter une « position commune » pour l’organisation des obsèques.

12 Commentaires

  1. Aux hommes spirituels les choses spiritueles, et aux hommes matériels les choses matérielles. Ceux qui sont spirituels savent que BONGO a vendu son âme pour le pouvoir. Il serait plus affecté de perdre le pouvoir que de perdre un membre de sa famille. C’est pourquoi je ne lui adresserais pas mes condoléances; l’esprit qui le gère n’a pas de compassion; Il a laissé des jeunes gens mourir dans un avion de Gabon express pendant une heure d’attente dans l’eau avec l’espoir de revoir leurs familles. Il suffisait d’un seul ordre de BONGO et tous étaient sauvés, mais il n’a rien fait, sacrifices oblige… BONGO n’a pas d’âme. Aujourd’hui encore il lui suffirait de prendre ses responsabilités pour que les familles des victimes de ce accident soient dédommagées. Mais il remue encore plus le couteau dans la plaie des familles en leur imposant un marathon judiciaire. Je chasse cet esprit au nom de Jésus, et je sais qu’il est déjà parti, mais la delivrance du peuple Gabonaisne peut se faire sans sa propre volonté, le peuple Gabonais refuse encore malheureusement la délivrance, alors que l’esprit de BONGO est vaincu.Chers compatriotes Dieu a entendu vos prières, n’ayez pas peur de prendre votre destin en main.

  2. C BIEN BO LES PLEURES MAIS KEL AVENIR POUR LE GABON TRES CHERS COMPATRIOTE KE NS SOYONS OPPOSSANT OU PAS AVEZ VOUS PENSER A LA KERRE KI NOUS QUETE A LHORIZON PAR SES MEME CONGOLAIS ….. DE TOUTE FACON C EST UN DECES KI EST DE TOUTE NATURE KE POUR SES PROCHES LAISSEZ LE PEUPLE EN DEHORS DE SES SIMACRES SVP PENSONS GABON D ABORD ET NON BONGO D ABORD.

  3. vous pensez franchement que c’est le moment de faire ressortir vos oppositions franchement ?theâtre ou pas tout les pays du monde ont des secrets d’Etat pour des raisons ou d’aures qu’on est voulu gardé le décès de la premiière Dame secret pendant un moment ou pas cela ne vous regarde en rien si vous ne voulez pas soutenir le president et partant le Gabon taisez vous au lieu de racontez des conneries quoi qu’on dise Mr Omar Bongo Ondimba est encore President de la république Gabonaise et chef de l’Etat donc mes très Chers il mérite encore votre respect et surtout en ce moment c’était qu’en même son épouse et premiere Dame du Gabon bon sang !

  4. Ah! enfin,j’en ai la certitude qu’il n’ya aucune différence entre les gabonais de l’ancienne époque et ceux de la nouvelle générale.
    Chèrs amis! tout développement passe par un changement de mentalité.En fait de compte,ceux qui traitent Bongo de tous les maux sont pire que lui.Comment désirer un changement tout en manifestant de la haine envers son prochain?

  5. En ce moment, vous etes des opposants de la république Gabonaise je n’y vois pas d’inconvénients c’est tout à fait normal, mais dénigrer la mort d’un être aussi vil que soit c’est d’une bassesse, et cela le montre le manque de maturité que sont les lecteurs de ce site, le Gabon n’a pas besoin de ce genres d’attitude, Le Gabon a besoin des personnes qui doivent faire évoluer ce pays en ayant une positive attitude. Edith est partie, c’est vrai elle était la femme de notre président, mais c’est avant tout un être humain qui nécessite toute notre compensions au lieu d’injurier le Président il a besoin d’un moment de répit pour pleurer sa femme ainsi que ses enfants, vous lui devez quand même cela en tant chef de la République gabonaise. Edith était une maman, pensez vous à ces enfants qui vont lire vos messages un peu de respect. C’est quand même la mort d’un être humain comment pouvez vous être aussi insensible. Vous ne devez pas agir comme le font les anciens nous la nouvelle génération on a une grande responsabilité : relever ce pays. Ce qui est fait est fait. Pensons au futur.

  6. Vous n’allez pas quand-même bloquer le pays pour cette connerie, non? C’est quoi cette histoire de ne pas dire aux gens la date des obsèques et laisser le pays en deuil? Pendant combien de temps? Ces ignares sont des crapules.

  7. je ne vs comprend vraiment pas sur quoi vs vs basez pour dire que c est mr le president Bongo qui l a tue,ne soyez pas si insensible elle etait son epouse et ce durant 19ans il a le droit de pleurer et son pere sassou aussi…c est quoi cette histoire de semblant? Reposes en paix maman Edith

  8. Emotion ou semblant d’émotion? Nous savons tous qu’elle est DCD depuis 1 mois. Tout ce qui se passe maintenant et après, ce ne sera que de la comédie pure et simple! Certes je ne souhaite la mort à personne, mais les pillards des richesses de nos états n’auront pas ma compassion. Malheureusement elle en faisait partie…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here