spot_imgspot_img

Gabon: Le gouvernement gabonais rectifie la loi de finances 2009

Le projet de loi de Finances rectificative 2009 a été adopté jeudi soir en Conseil des ministres, rapporte ce vendredi le communiqué final de cette réunion, essentiellement marquée par la poursuite du programme économique et financier entamé depuis avril 2007 et appuyé par le Fonds monétaire international (FMI).

Selon le communiqué du gouvernement dont la PANA a obtenu une copie, « le présent projet de loi de finances rectificative s’inscrit dans un contexte de récession économique avec des effets négatifs sur l’économie gabonaise ».

Le projet de budget rectifié de l’année 2009 s’établirait au total à 1.541,6 milliards de FCFA (3.000 millions de dollars US) contre 1.773,8 milliards de FCFA (3.400 millions de dollars US) arrêtés dans la loi de finances initiale.

A cet effet, les ressources propres se décomposent en recettes non pétrolières évaluées à 745 milliards de FCFA et en recettes pétrolières à 489,6 milliards de FCFA.

Elles s’élèveraient ainsi à 1.238,6 milliards de FCFA contre 1.703,2 milliards de FCFA prévus dans la loi de finances de l’année initiale, soit une baisse de 464,6 milliards de FCFA.

Cette réduction résulterait de la baise conjuguée des recettes pétrolières (- 423,5 milliards de FCFA et des recettes hors pétrole ( -41,1 milliards de FCFA).

« En 2009, sur la base des dernières provisions du FMI, la croissance du Produit intérieur brut (PIB) serait négative et oscillerait entre – 0,5 et -1% contre 3,4% en 2008 », souligne encore le communiqué.

Pour le Gabon, les perspectives économiques pour l’année 2009 ont été affectées. Les trois principaux secteurs que sont le pétrole, le manganèse et le bois ont subi à la fois de fortes chutes des prix et de production liées à la baisse de la demande mondiale, rapporte le gouvernement.

Dans ce contexte, révèle le communiqué, « les hypothèses du cadrage macro- économique ont été révisés pour tenir compte de la conjoncture défavorable. Le cours moyen du Brent passerait de 67 à 43 dollars US en 2009. Celui du pétrole gabonais se situerait à 39,7 dollars contre 63,7 dollars US initialement prévus, soit une baisse de 37,7% par rapport à la loi de Finances de l’année ».

En revanche, « le taux de change du dollar US par rapport au FCFA s’apprécierait de 4,6% pour s’établir à 498,9 FCFA contre 477,1 FCFA initialement ».

On rappelle que par ailleurs, le projet de loi de finances rectificative 2009 tient également compte des mesures à caractère social prises par le gouvernement en vue de lutter contre les effets de la récession sur l’économie nationale.

Dans l’élaboration de la loi de finances rectificative 2009, l’Etat a pris en compte certaines contraintes.

En effet, en 2009, en raison du retard dans le démarrage de certains champs, la production pétrolière en volume fléchirait de 2,2% pour s’établir à 12,576 millions de tonnes contre 12,863 millions de tonnes dans les prévisions initiales.

Par ailleurs, souligne le communiqué final du Conseil des ministres, « les exportations de manganèse se caractériseraient par une baisse significative de 37% par rapport à la loi de finances initiale pour atteindre 2,1 millions de tonnes, en raison de la demande atone sur le marché mondial de l’acier. Cette situation se traduirait par une baisse de 8,3% du prix moyen à 237,8 dollars US de la tonne de manganèse ».

Enfin, les exportations de grumes maintiendraient leur tendance baissière. Par rapport à la loi de finances de l’année, elles fléchiraient de 15,7% pour se fixer à 1,319 million de mètres cubes en 2009 à cause de la morosité constatée sur le marché international des bois tropicaux africains.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES