spot_imgspot_img

Maurel & Prom : la plus-value de cession de Hocol contribuera au remboursement de la dette obligataire et au dividende

Suite à la cession de sa filiale Hocol, Maurel et Prom réalisera, sur 4 ans, un résultat économique en dollar américain significatif de l’ordre de 500 M$, en tenant compte de la valeur de marché au 30 mars 2009 d’une partie du complément de prix portant sur les cours du pétrole.

L’acquisition de Hocol a été réalisée sur la base d’un prix d’achat de 470 M$. Le prix de cession est de 748 M$, après perception de 196 M$ de dividendes (35 M$ ayant servis au rachat par Maurel & Prom de 26,35% dans Lagopetrol au Venezuela) et en incluant la valeur de marché de l’ordre de 30 M$ pour la clause de complément de prix portant sur les prix du pétrole. Une seconde clause de complément de prix (50 M$ au maximum) est applicable en cas de succès du puits de Huron-1 sur le permis de Niscota (20%) en Colombie et cédé à Ecopetrol.

La constatation de la plus value comptable ne pourra intervenir qu’après les opérations de closing à venir. Elle sera ensuite ajustée selon le calendrier propre aux compléments de prix contractuels.

Cette plus-value sera profondément différente entre les comptes sociaux et les comptes consolidés, ceux-ci ayant déjà pris en compte les résultats de Hocol au cours des exercices passés.

Avec le produit de cette cession, Maurel & Prom disposera d’une trésorerie propre lui permettant de couvrir le remboursement de sa dette obligataire à échéance de début 2010 et de verser un dividende à ses

actionnaires au titre du résultat de 2008.

Le Groupe dispose aussi de moyens lui permettant de financer un programme d’investissements d’exploration, d’appréciation et de développement ambitieux et basé sur les grands thèmes pétroliers mis en évidence par le Groupe au Gabon (Grès de base et Kissenda), ainsi que par la poursuite des forages en Colombie et en Tanzanie, l’appréciation du champ d’Omko et la mise en production d’Onal et d’Omko.

Par ailleurs, outre une facilité bancaire de 255 M$ assise sur ses réserves pétrolières, incluant initialement les réserves de sa filiale Hocol, en cours de renégociation pour tenir compte de la cession à intervenir, la Société a reçu l’autorisation de l’Assemblée Générale des actionnaires, réunie le 24 février dernier, de pouvoir faire appel au marché.

A l’instar des deux opérations de cession a yant porté sur les actifs Congolais en 2007 et sur la filiale Hocol, la stratégie de la société demeure prioritairement la découverte et la mise en valeur de champs d’hydrocarbures (Exploration).

Sur la base des réserves certifiées au 1er janvier 2009 par le cabinet Degolyer et Mac Naughton, après retraitement pour tenir compte de la cession d’HOCOL, les réserves P1 et P2 du Groupe s’élèvent à 119 Mboe.

Avec le démarrage au Gabon de la production d’Onal et les perspectives de mise en valeur des champs voisins (Omko), la production de Maurel & Prom devrait pouvoir atteindre fin 2009 un niveau proche de celui de fin 2008 et supérieure d’un tiers à la moyenne annuelle 2007.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES