spot_imgspot_img

Gabon : BGFI s’ouvre une brèche sur le marché français

Le groupe de la Banque gabonaise et française d’investissements (BGFI) vient d’annoncer l’octroi par le Comité des établissements de crédits et des entreprises d’investissements (CECEI) de France de l’agrément qui mue leur représentation dans la capitale française en filiale à part entière. Cette pénétration du marché français doit permettre d’amorcer la politique de développement international du groupe et faciliter les opportunités d’investissements étrangers au Gabon et dans la sous-région d’Afrique centrale.

La première banque gabonaise vient d’annoncer l’obtention de l’agrément français qui consacre sa pénétration du marché bancaire dans ce pays, un bon tremplin pour sa politique de développement international.

La Banque gabonaise et française d’investissement (BGFI) a obtenu le 18 mars dernier l’agrément du Comité des établissements de crédits et des entreprises d’investissements (CECEI) qui permet à sa représentation à Paris d’obtenir le statut de filiale à part entière.

«Depuis l’automne dernier, notre groupe a initié dans le cadre de son développement international, une démarche d’implantation à Paris, en France. L’agrément du Comité des établissements de crédits et des entreprises d’investissements (CECEI) de la Banque de France constitue pour ainsi dire la matérialisation de cet ambitieux projet», a expliqué l’administrateur directeur général de la BGFI, Henri Claude Oyima.

Le bureau implanté dans la capitale française devient ainsi une filiale à part entière constituée sur un capital de 40 millions d’euros, avec le directeur général adjoint de la BGFI, Bernard Pedeprat-Lamenichou, qui en prend la direction générale.

«C’est pour nous un motif de satisfaction et de fierté. D’abord parce que cet agrément est l’illustration de la confiance des autorités de supervisions de la France et de la zone CEMAC», a poursuivi Henri Claude Oyima.

«C’est un visa qui nous offre l’opportunité d’accroître, sous une autre perspective, notre politique de croissance à l’international. (…) BGFI International est devenue dès lors la tête de pont du groupe BGFIBank Europe», a expliqué l’administrateur directeur général du groupe bancaire.

«Il faut également souligner que l’aboutissement de cette opération constitue pour la BGFIBank une nouvelle étape dans la dynamique d’évolution et de succès qui caractérise le groupe, conformément à son projet d’entreprise Ambitions 2010», a-t-il ajouté.

Cette filiale française doit également permettre de promouvoir le rapprochement des opérateurs économiques africains et européens, défi pour lequel la BGFI compte notamment sur sa «connaissance attestée du tissu économique africain», a expliqué monsieur Oyima.

La percée du marché bancaire français doit enfin permettre de promouvoir et de faciliter les opportunités d’investissements européens en Afrique.

Le groupe BGFI est leader du marché gabonais avec 45% des parts. Elle est également la première banque du Congo et connaît une croissance importante en Guinée équatoriale ;

Le 27 mars dernier, la BGFI présentait en conseil d’administration des comptes 2008 qui affichent un résultat net de 853 milliards de francs CFA, qui est resté solide malgré la récession observée sur la plupart des marchés financiers mondiaux.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES