spot_imgspot_img

Gabon: « Les idées de Schweitzer qui semblaient rétrogrades sont d’une grande modernité », Xavier Emmanuelli, Fondateur du SAMU Social de Paris

Le Fondateur du SAMU Social de Paris, Xavier Emmanuelli, qui séjourne depuis le début de la semaine au Gabon s’est rendu ce mercredi à Lambaréné (Centre) où il a visité entre autres le célèbre hôpital Albert Schweitzer avant d’affirmer que « les idées de Schweitzer qui semblaient rétrogrades sont d’une grande modernité »dans une interview accordée aux Envoyés spéciaux de GABONEWS.

GABONEWS (GN): – Le but de votre visite à l’hôpital Schweitzer ?

Xavier Emmanuelli (XE) : Je suis venu au Gabon faire une conférence sur la problématique des enfants des rues dans les grandes villes. J’en profite pour faire une visite à Lambaréné pour plusieurs raisons, d’abord parce que le Dr Schweitzer a fait rêver toute ma génération et deuxièmement parce que mon beau- père, le Dr Victor Nessmann fût le premier assistant (homme) de Schweitzer. Et donc, c’était tout à fait émouvant de constater cette part de rêve.

Je pense que le médecin qu’il était travaillait en pleine brousse, en plein isolement, chapeau quand même! Je ne sais pas si, de nos jours, quel qu’il soit, n’importe quel médecin accepterait cet environnement si difficile.

GN: Vous avez une perception de l’hôpital moderne, aujourd’hui, après cette visite de l’ancien, quel est votre sentiment, y a-t-il des points de comparaison ?

XE : Vous savez, Schweitzer avait une vision qu’avec les moyens de l’époque, on ne pouvait séparer le malade de sa famille.

Il devait donc reconstituer, en quelque sorte, une conception de vie en Afrique qui veut que le lien du malade avec sa famille est d’une grande importance dans le soutien de la maladie.
On est en train de découvrir, dans notre modernité que le malade devait être soigné, c’est-à-dire être pris en considération, être accompagné, recevoir des soins, se réconcilier avec lui-même donc on s’aperçoit que les idées de Schweitzer qui semblaient rétrogrades sont d’une grande modernité.

GN : Y-a-t-il des perspectives de partenariat entre le SAMU SOCIAL de Paris et l’hôpital Schweitzer ?

XE : On n’en est pas encore là mais maintenant que vous en parlez…, cependant on n’a pas du tout réfléchi dans ce domaine.

GN : Les cendres de Rhéna Schweitzer-Miller l’unique fille du Dr. viennent, récemment, d’être mises en terre, aux côtés de son père, dans le cimetière attenant (en contrebas) à l’ancien hôpital, après l’avoir visité quel sentiment vous anime ?

XE : Rhéna était profondément marquée par son père et c’est le témoignage de l’admiration qu’elle avait pour lui mais aussi de l’abnégation avec laquelle elle a orienté sa vie; l’humilité qu’elle avait en restant près de lui en Afrique.
Là aussi, c’est de l’émotion qu’on ne peut pas ne pas avoir.

Ndlr: Rhena Schweitzer-Miller, décédée le 22 février à l’âge de 90 ans à Los Angeles, aux Etats – Unis d’Amérique, fille du Docteur Albert Schweitzer a été inhumée dimanche dernier aux côtés de son père à Lambaréné.

Né le 14 janvier 1875 à Kaysersberg et décédé à Lambaréné au Gabon en 1965, Albert SCHWEITZER, d’origine allemande, était théologien, philosophe, musicien et médecin.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES