Gabon : Cim-Gabon pleure 40% de ses parts de marché

La direction de la société gabonaise de fabrication de ciment Cim-Gabon a récemment alerté les pouvoirs publics sur la perte de 40% de ses parts du marché local qui menace l’existence de l’entreprise et des 300 emplois qu’elle génère. Cette situation serait due à l’ouverture du marché locale aux producteurs internationaux qu’avait autorisé le gouvernement gabonais pour satisfaire la forte demande survenue en 2006, alors que Cim-Gabon accusait des défaillances techniques temporaires.

La société gabonaise de fabrication de ciment, Cim-Gabon, est aujourd’hui frappée de plein fouet par la libéralisation du marché local en 2006 suite à une défaillance technique temporaire qui lui avait empêché de satisfaire la demande nationale pendant cette période.

La direction de la société vient d’annoncer la perte de 40% des parts du marché local, alertant les pouvoirs publics sur la menace que cette situation représente pour l’existence de la société et des 300 emplois qu’elle génère.

Le directeur de développement stratégique de Cim-Gabon, Arthur Meka Me Ndong, soulignant que cette situation, a confirmé que la perte de ce marché était due à l’incapacité momentanée de la société de couvrir la demande locale lors de la pénurie de 2006 en raison d’une défaillance technique temporaire.

Cette situation avait alors conduit le gouvernement gabonais à ouvrir le marché à d’autres opérateurs économiques pour répondre à la demande particulièrement forte exprimée cette année-là.

Depuis cette période, monsieur Meka me Ndong a affirmé que les investissements réalisés ont permis à Cim-Gabon de remettre sa production à son niveau initial de 350 000 tonnes pour la satisfaction de la demande locale, avec une projection sur 400 000 tonnes.

Mais en dépit des efforts consentis pour se remettre à niveau, le ciment gabonais se trouve encore en compétition avec le ciment en provenance de la Chine, vendu à un prix qui ne permet pas à Cim-Gabon de soutenir la concurrence.

«Si cela devait continuer, il y a un réel danger de faillite pour Cim-gabon et partant de licenciements pour ses 300 employés», a averti le directeur de développement stratégique de la société.

Il a par ailleurs ajouté que les perspectives pour l’année 2009 ne s’annonçaient d’ores et déjà pas prometeuses, notamment eu égard aux retombées collatérales de la crise économique mondiale.

Il a toutefois salué que le ministre de tutelle ait entrepris «de voir avec ses collègues du gouvernement de quels arguments juridiques ils disposent afin de ne pas mettre à mal un fleuron du tissu industriel gabonais».

Avec 3 milliards de francs CFA de salaires versés, Cim-Gabon assure l’existence d’environs 1200 Gabonais et investit chaque année 700 millions de francs CFA sous la forme d’actions à caractère social.

Etablie au Gabon depuis 1978, la société de ciment du Gabon a été rachetée en 2000 dans le cadre du processus de privatisation des entreprises publiques, par le groupe norvégien Scancem, et rebaptisée Cim-Gabon. L’Etat gabonais en a conservé 25% des parts.

La pénurie de ciment en 2006, due à des problèmes techniques sur le site de Ntoum, avait engendré des tensions avec la société norvégienne et incité les autorités à libéraliser l’importation du ciment pour faire face à la demande.

La production de ciment avait enregistré une baisse de 16,3% en 2007 du fait de la fermeture de la carrière et de l’arrêt technique de l’usine de Ntoum en raison de sa réhabilitation. La cimenterie est toutefois parvenue à accroître sa production de 26,8% fin décembre 2007, qui augurait déjà les chiffres record de 2008.

Face à la pénurie du ciment sur le marché national qui a entraîné une hausse du prix de la tonne de ciment de 50 000 à 60 000 francs CFA au début de l’année 2008, le gouvernement n’avait pourtant pas hésité à rappeler que le ciment était un produit dont le commerce avait été libéralisé depuis de nombreuses années, encourageant les opérateurs économiques locaux à s’investir dans l’importation de ce produit.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Maduro donne 72 heures à l’ambassadrice de l’UE pour quitter le Venezuela

e président Nicolas Maduro a donné lundi 72 heures à la cheffe de la délégation de l'Union européenne à Caracas pour quitter le Venezuela,...

Le Gabon annonce ce mardi des nouvelles mesures de déconfinement

Le Porte-parole du comité national de lutte contre le Coronavirus au Gabon (COPIL), Dr Guy Patrick Obiang Ndong, a indiqué lundi lors du traditionnel...

Diffusion plus lente, mortalité bien plus faible, en Afrique, le coronavirus joue une partition singulière

La jeunesse de la population, les modes de vie et le faible taux de pathologies aggravantes devraient protéger le continent d’une montée en flèche...

Covid-19 : 5 provinces pour plus de 100 nouveaux cas journaliers

Après avoir franchi la barre des 5 000 cas le jeudi 25 juin dernier au Gabon, les chiffres de contamination au Covid-19 poursuivent leur évolution,...

Covid-19 : L’espace Schengen fermé aux ressortissants gabonais

Après un vote le 29 juin 2020, les frontières extérieures de l’espace Schengen vont être rouvertes dès le 1er juillet 2020 à quelques pays,...

Lisbonne se reconfine face au retour de l’épidémie de coronavirus

Après une poussée de nouveaux cas, le gouvernement portugais appelle les habitants de certains quartiers de la périphérie de Lisbonne au devoir civique de...

Suivez-nous!

1,332FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Maduro donne 72 heures à l’ambassadrice de l’UE pour quitter le Venezuela

e président Nicolas Maduro a donné lundi 72 heures à la cheffe de la délégation de l'Union européenne à Caracas pour quitter le Venezuela,...

Le Gabon annonce ce mardi des nouvelles mesures de déconfinement

Le Porte-parole du comité national de lutte contre le Coronavirus au Gabon (COPIL), Dr Guy Patrick Obiang Ndong, a indiqué lundi lors du traditionnel...

Diffusion plus lente, mortalité bien plus faible, en Afrique, le coronavirus joue une partition singulière

La jeunesse de la population, les modes de vie et le faible taux de pathologies aggravantes devraient protéger le continent d’une montée en flèche...

Covid-19 : 5 provinces pour plus de 100 nouveaux cas journaliers

Après avoir franchi la barre des 5 000 cas le jeudi 25 juin dernier au Gabon, les chiffres de contamination au Covid-19 poursuivent leur évolution,...

Covid-19 : L’espace Schengen fermé aux ressortissants gabonais

Après un vote le 29 juin 2020, les frontières extérieures de l’espace Schengen vont être rouvertes dès le 1er juillet 2020 à quelques pays,...