spot_imgspot_img

Gabon : Bintel débarque sur le marché de la téléphonie mobile

Une quatrième licence de téléphonie mobile aurait été octroyée à l’opérateur saoudien Bintel qui devrait lancer ses activités sur le marché local au troisième trimestre de cette année. Pour son entrée sur le marché gabonais de la téléphonie mobile, Bintel aurait engagé 22 milliards de francs CFA d’investissements et table sur 6 à 8% de parts de marché pour sa première année d’activité.

La quatrième licence d’opérateur de téléphonie mobile au Gabon aurait été récemment accordée à Bintel, un opérateur saoudien basé à Bahreïn qui exploite déjà des réseaux de téléphonie mobile en République centrafricaine et au Somaliland.

Le nouvel opérateur prévoit le lancement de ses activités sur le marché gabonais au troisième trimestre de cette année, ce qui devrait permettre de relancer la concurrence et ainsi d’améliorer la qualité et les prix de la communication mobile dans le pays.

Bintel aurait d’ores et déjà engagé un investissement initial de 22 milliards de francs CFA pour lancer ses services sur le territoire national, dont les activités devraient être placées sous la direction générale de Gilles Villenaut, un vétéran de l’industrie qui a été nommé directeur général de la filiale gabonaise.

L’opérateur saoudien, détenu à 60% par la Saudi Binladen Group (SBG), fournisseur d’accès Internet dans plusieurs pays, devrait fournir des services voix et données, données à haut débit et vidéoconférence.

«Avec son entrée sur le marché gabonais des télécommunications, Bintel a l’intention d’intensifier la concurrence, ce qui sera finalement à l’avantage des utilisateurs finaux qui auront une large gamme de services de choix, et pourront également bénéficier des prix plus compétitifs», a déclaré le chef de la direction de Bintel, Alawi Baroum.

L’Agence de régulation des télécommunications (ARTEL) du Gabon annonce un taux de pénétration du marché de la téléphonie mobile de 90%, avec 1,3 millions d’abonnés mobiles. Ces chiffres qui laissent peu de marges de progressions vierges, devraient contraindre l’opérateur à rivaliser de qualité et de prix des services pour récupérer des parts de marché.
Zain est leader du marché local avec 58% des parts, suivi de Gabon Télécom à 34%, et Moov avec 8%. Moov est la marque de l’Atlantique Telecom en Afrique, qui est détenue par les Emirats arabes unis Etisalat’s, tandis que Libertis est sous le contrôle de Gabon Télécom détenu à 51% par Maroc Télécom.

Pour sa part, Bintel vise une part de marché de 6 à 8% au Gabon dans sa première année d’activité et table sur 30% des parts du marché dans un délai de 10 ans.

Bintel a déjà lancé des services mobiles en République centrafricaine dans le courant de l’année 2007 et un réseau mobile dans le Somaliland courant 2008. L’opérateur saoudien a également acheté une participation majoritaire dans la société suisse Telesonique. Bintel exploite enfin un réseau GSM dans la Guinée équatoriale voisine ainsi qu’un réseau Wimax en Angola.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES