spot_imgspot_img

Gabon : Paris et Libreville renforcent leur coopération militaire

La coopération militaire entre la France et le Gabon s’est enrichie de cinq nouvelles conventions signées le 14 avril dernier à Libreville entre le ministre gabonais de la Défense nationale, Ali Bongo Ondimba, et l’ambassadeur de France au Gabon, Jean Didier Roisin. Ces nouveaux accords renforcent la coopération militaire entre les deux pays dans les domaines de l’aviation légère, de la marine, de la formation ou encore de la santé.

L’axe militaire Paris-Libreville se trouve renforcée de cinq nouvelles conventions de coopération depuis le 14 avril dernier, où le ministre gabonais de la Défense, Ali Bongo Ondimba, et l’ambassadeur de France au Gabon, Jean Didier Roisin, se sont retrouvés à Libreville pour parapher ces nouveaux accords.

Ces nouvelles conventions qui devraient permettre de renforcer les capacités des forces armées gabonaises, de faciliter la présence militaire française au Gabon ou encore de renforcer la coopération entre les deux pays dans les prestations de l’Hôpital d’instruction des armées Omar Bongo Ondimba (HIAOBO).

La première convention concerne la coopération militaire avec l’aviation légère des armées gabonaises. Le second délimite les projets de coopération de l’armée française avec la marine gabonaise. Une troisième convention balise les conditions de formation des cadres militaires gabonais en France et la quatrième conditionne la mise à disposition des logements aux coopérants militaires français par la partie gabonaise. La dernière convention militaire conclue entre les deux pays porte enfin sur l’optimisation de la prise en charge des urgences à l’HIAOBO.

La coopération militaire française au Gabon intervient également dans le secteur de la formation technique, avec l’établissement centralisé de réparation et de construction automobile (ECCRA), qui assure la formation des forces de défense en maçonnerie, électricité bâtiment et plomberie, dans le cadre des actions sociales et solidaires d’aide au développement initiées par les militaires gabonais.

Ali Bongo Ondimba et l’ancien ambassadeur de France au Gabon, Jean Marc Simon, avaient signé le 8 octobre dernier à Libreville une convention relative à la création d’une école en santé militaire à vocation sous-régionale à Libreville.

Cette école devra participer à la recherche, à la formation et au perfectionnement des experts en santé militaire. A terme, ce projet devrait permettre aux armées de la sous-région de disposer d’une structure de formation en santé militaire, adaptée aux évolutions technologiques et techniques dans ce domaine de compétence pour un service efficace et opérationnel.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES