spot_imgspot_img

Gabon: Journée Nationale de la Femme: le savoir-faire des Gabonaises exposés à Libreville (REPORTAGE)

Produits alimentaires de base, jus de fruits local, vêtements traditionnels, vannerie, poterie, objets de décoration, tels sont entres autres les produits issus du savoir-faire des femmes qui exposent ce vendredi à la Cité de la Démocratie de Libreville, à l’occasion de la Journée Nationale de la Femme, célébrée les 17 avril de chaque année depuis 1998, a constaté un reporter de GABONEWS.

Sur les lieux de la foire, le décor annonce la première attraction de l’événement. On découvre, avec émerveillement, des stands soigneusement disposés, meublés de couleurs vert et jaune, parfois bleu à l’exemple du drapeau national, ou tout simplement, drapés de tissus pagne africains qui y donnent une reluisance à toute épreuve.

Des produits agricoles (banane, taro, tubercule, aubergine, légume, des fruits), des produits de la pêche, tout y est exposé. De l’autre côté, ce sont les produits semi manufacturés. Du jus de piment, du jus de citron, certaines légumes telles que les feuilles de manioc écrasées et emballées, des tablettes d’Odika, du Gnèmbwè déjà cuite et embouteillé attendent sur les étals de potentiels acheteurs.

Myriam Koumba, visiteuse de la foire, est suivie dans les dédales de l’exposition par un journaliste de GABONEWS. Elle est surprise par la variété des produits proposés. « Je ne sais quoi acheter! Tout est beau ici et les prix abordables !», s’émeut-elle, tout sourire.

Ravie, elle complimente cette initiative du gouvernement gabonais qui a instauré une foire d’exposition dédiée principalement aux produits réalisés par les femmes à l’occasion de leur Journée Nationale.

« Même si c’est vrai que certains ne comprennent pas le « Pourquoi d’une Journée nationale de la Femme », je crois que le Gouvernement a bien fait. Nous sommes un pays sous-développé et il faut à tous les niveaux des initiatives qui réveillent les esprits et font bouger les choses », a-t-elle déclaré, avec beaucoup de sérénité.

« C’est beau ces produits! Ils sont essentiellement locaux. Je suis vraiment fier de voir qu’il y a dans notre pays des femmes qui disposent de si grand talent », se réjouit à son tour Philipe Mackaya, la quarantaine, ayant effectué le déplacement pour découvrir les réalisations des femmes du pays.

Pour lui, la femme doit être davantage appuyée dans ses activités, qu’elles soient agricole, artisanale entre autres, et qui peuvent servir, à terme, à ouvrir la voie à l’autosuffisance alimentaire et au développement du pays.

Le même sentiment se dégage chez les exposantes. Cécile Nzé, cultivatrice dans la province de l’Ogooué Ivindo (Nord-est) salue, elle aussi, l’initiative et le bon déroulement de cette foire d’exposition.

« Les clients viennent petit à petit. Je crois que ça ira pour la journée », a-t-elle souligné.

Dans tous les sens, les gens vont et viennent. L’embarras du choix est visible chez de nombreuses personnes. Les familles entières se concertent sur tel ou tel produit exposé, se décident et n’achètent parfois pas du tout. « Il faut encore regarder », déclare une mère de famille qui a fait le déplacement avec ses enfants.

Pour une autre commerçante s’activant dans la poterie, « cette foire est une occasion de faire connaître son produit » et de nouer d’éventuels partenariats avec des promoteurs.

A quelques mètres de là, une exposantes sert des mets traditionnels qu’elle a cuits pour vendre pendant cette journée. Les visiteurs se serrent devant son étalage, attendant chacun d’acheter qui, un morceau de pistache, qui un morceau de poisson pour garder certainement le parfum de cette journée.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES