spot_imgspot_img

Gabon: Clôture du séminaire annuel des TP: Flavien Nzengui Nzoundou appelle à un « nouveau départ de la politique des routes au Gabon »

Le ministre des Travaux Publics des Infrastructures et de la Construction, le général Flavien Nzengui Nzoundou, a invité , ce vendredi, l’ensemble des personnels de son département à s’investir pleinement dans le travail sur la base des recommandations issues des travaux du premier séminaire annuel organisé du 21 au 24 avril par son Ministère à la Cité de la démocratie de Libreville, rapporte un reporter de GABONEWS.

« Tous les jours, chacun de nous emprunte la route pour se rendre à son point de destination. La route est donc au centre de toutes activités humaines », a reconnu Flavien Nzengué Nzoundou invitant les personnels de son ministère à comprendre et à accepter l’ « acharnement médiatique » dont serait victime, ces derniers temps, le ministère.

Flavien Nziengui a rappelé que se sont les populations gabonaises qui exigent et demandent aux responsables des Travaux Publics de leur offrir une route praticable en toute saison.

« Ne faisons donc pas preuve de susceptibilité. « Acceptons les critiques » a –t-il réitéré en s’adressant aux techniciens de son département.

« Vous avez le devoir de réfléchir pour trouver les voies et moyens qui conduisent vers une route praticable », a ajouté le Ministre qui, sur sa lancée, a souligné que « J’ai tenu à le dire afin que nous soyons d’accord que le séminaire qui s’achève ce jour aura produit des recommandations lesquelles constituent les outils qui nous serviront à résoudre les problèmes qui se posent au niveau de la route que les compatriotes nous demandent à cors et à cris », a-t-il insisté.

Les participants au séminaire annuel de Libreville qui a gravité autour du thème: « Quelle politique et quelles stratégies pour des infrastructures pérennes et sécurisées ?» ont ainsi échangé sur des aspects techniques, financiers, administratifs et institutionnels liés à l’exercice des métiers du génie – civil.

Selon le ministre, les résolutions adoptées reposent sur cinq piliers : la volonté politique, l’expertise de l’ensemble des intervenants, la synergie et l’harmonisation des actions des différents acteurs, l’échange d’expérience entre professionnels, l’appui et le concours technique des partenaires au développement dans un pays qui compte actuellement environ 10 000 km de routes dont près de 1000 km sont bitumées et 9 000 km en latérite.

« On peut penser que ce séminaire aura été le catalyseur des processus de réforme et des changements de mentalités permettant de dépasser, sinon d’annihiler progressivement les pratiques déviationnistes ; en un mot, la léthargie qui mine encore notre maison », a-t- il fait remarquer en indexant visiblement les forces de l’inertie et autres facteurs bloquant du Ministère dont il a la charge depuis le 28 décembre 2007.

En guise de conclusion, M. Flavien Nzengué Nzoundou a estimé que « disposer d’un cadre de travail avec un équipement adéquat doit permettre d’appliquer la feuille de route gouvernementale et adopter les stratégies de gestion transparente qui associent toutes les parties. C’est l’engagement que vous prenez tous aujourd’hui, hommes et femmes du Ministère des Travaux Publics, devant l’opinion national pour booster le développement de nos infrastructures ».

Le gouvernement gabonais a placé la route parmi les priorités de son action.

Dans ce contexte, une vaste campagne de construction de 800 Km de route, pour un coût total estimé à 426 milliards de francs CFA, avait été lancée en octobre dernier avec le soutien de la Banque islamique de développement (BID) qui a accordé au Gabon quatre prêts d’un montant de 122 milliards francs CFA pour financer la réalisation d’un aménagement routier de 287 Km couvrant Lalara – Makokou et Akieni Okondja.

Un autre projet financé par la BID concerne quant à lui, l’aménagement routier entre Franceville – Léconi – Kabala (124 km), pour un montant de 35 milliards de francs CFA, les travaux doivent s’achever en novembre 2008.

De son côté, la Banque africaine de développement (BAD) a octroyé au gouvernement gabonais un prêt de 165 milliards francs CFA pour la construction des axes Fougamou-Mouila; Ndéndé- Lébamba Léyou-Lastourville, soit 242 Km.

Le lancement des travaux devrait intervenir cette année.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES