spot_imgspot_img

Gabon: 1er mai 2009: une fête du travail sans défilé à Libreville

Le 1er mai marquant la célébration de la fête du travail, commémorée dans tous les pays du monde, s’est déroulée ce vendredi au Gabon, notamment à Libreville sans le traditionnel défilé des travailleurs suite au deuil national qui a frappé le pays depuis le 14 mars dernier avec le décès de la Première Dame, Edith Lucie Bongo Ondimba, a constaté les reporters de GABONEWS.

Le 1er mai est passé presque inaperçue cette année dans la capitale gabonaise où l’on a noté des manifestations restreintes dans l’enceinte de certaines entreprises, dans les bars et surtout avec la grande cérémonie qui a été organisée au gymnase d’Oloumi de Libreville et où le Premier ministre a décoré de nombreux travailleurs.

Cette commémoration sans défilé entre dans le cadre du deuil national et surtout de recueillement que vit le Gabon avec la disparition de la Première Dame, décédée le 14 mars dernier à Rabat au Maroc.

Pour une syndicaliste qui a requis l’anonymat, « il est en effet trop tôt de manifester bruyamment dans le pays car la Première Dame comptait beaucoup pour nous et l’on ne peut pas aussi facilement oublier ce qu’elle représente ».

« On ne dirait pas qu’il y a quelque chose qui se passe aujourd’hui », a déclaré Sylvestre, un habitant du Centre ville, qui a par ailleurs ajouté que « sauf le fait que la journée soit fériée indique qu’il y a quelque chose », avant de conclure, « ne pas défiler pendant cette fête où le travailleur est mis en évidence en pensant la Première Dame est un vrai hommage ».

Dans quelques quartiers ou dans les artères de la capitale, des personnes arborant des t-shirts à l’effigie de leur entreprise accompagnés de « 1er mai, Fête du travail » se sont retrouvées autour d’une boisson pour célébrer cet événement à leur manière.

Le 22 avril dernier le ministère gabonais du Travail, de l’Emploi, de la Prévoyance sociale avait annoncé que ces festivités se dérouleraient sans défilé tandis que d’autres manifestations officielles, telles que l’allocution circonstancielle du ministre du Travail, François Engongah Owono, ainsi que les décorations des travailleurs méritants devaient marquer cette journée.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES