spot_imgspot_img

Gabon: Des polonais découvrent le bwiti dissoumba.

Quatre touristes polonais ont séjourné récemment au village Mandilou à 9 km de la ville de Fougamou (Ngounié-Nord) dans le département de Tsamba-Magotsi, où ils ont assisté pour la première fois à une veillée de bwiti (rite traditionnel), a-t-on appris de bonne source mercredi.
Faisant partie d’un groupe de 8 polonais qui foulaient le sol gabonais pour la première fois, curieux de découvrir le Gabon dans sa diversité, ils se sont attachés les services d’un Gabonais vivant à Varsovie (Pologne), Dieudonné Moukétou Tarazewicz. Ils se sont répartis en deux sous groupes.
Le premier s’est rendu à la Lopé dans la province de l’Ogooué-Ivindo (nord-est) et a séjourné également à Iboundji (Ogooué-Lolo, sud-est), Mimongo, Fougamou, Sindara (Ngounié, sud) puis à Lamabaréné (Moyen-Ogooué, centre).
Le deuxième a visité la Lopé, Iboundji, Fougamou, Lambaréné. Ce dernier s’est arrêté à Mandilou samedi pour assister à une danse de bwiti. L’excursion rentrait dans le cadre d’un circuit touristique initié et préparé par l’ONG Muyissi Environnement [par ailleurs qui opère dans l’écotourisme, ndlr] en collaboration avec les villageois.
Pour la circonstance, le bwiti qui a été fait était un spectacle sans révéler les secrets. ’’Nous leur avons montré le bwiti appelé « Dissoumba », une autre branche de ce rite traditionnel beaucoup pratiqué par le groupe ethnique Eshira dans le département de Tsamba-Magotsi. ’’Tous les week-end nous dansons au bwiti’’, a dit la source, citant un chef spirituel.
Les touristes polonais ont été émerveillés de voir, de près, des danseurs maquillés comme un seul homme, arborant des amulettes autour du cou, avant-bras, genoux, apprécié la rythmique des tambours et chœurs, certains (touristes) s’essayant à imiter les pas de danse dans les rangs des initiés (jeunes et adultes). ’’Ils n’avaient jamais senti l’odeur de la torchère faite à base de la résine d’okoumé’’, a ajouté la source.
La veillée a commencé vers 1 heure 30 du matin, les touristes étaient soumis à cette temporalité. Le lendemain, ils ont regagné Libreville, satisfaits, mais sans les secrets des initiés gabonais.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES