spot_imgspot_img

Gabon : La restructuration des médias dans les starting-blocks

Le bureau de la Commission nationale de restructuration des médias a été reçue le 4 mai dernier à Libreville par le chef du gouvernement, Jean Eyeghé Ndong, pour une séance de travail préparatoire au lancement effectif de ses activités. Dans l’attente de l’attribution par le chef de l’Etat des missions précises de ce nouvel organe, cette réunion a permis au bureau de la commission de faire le point sur les méthodes propices à opérer le saut qualitatif des médias gabonais voulu par les autorités de tutelle.

Au lendemain de la célébration de la Journée internationale de la liberté de la presse, les membres du bureau de la commission nationale de restructuration des médias a été reçue le 4 mai dernier par le Premier ministre, Jean Eyeghé Ndong, pour baliser le lancement de ses activités.

Ce nouvel organe doit permettre de relever le niveau du traitement et de la diffusion de l’information pour l’arrimer aux standards internationaux de la communication.

«Il est clair que le secteur public de l’audiovisuel sur le plan national est une préoccupation importante. Il faut peut-être préciser aussi que le secteur de l’audiovisuel est l’armature centrale autour de laquelle se meuvent toutes les structures du secteur privé. C’est un peu aujourd’hui la compréhension de l’organisation des médias et de la communication dans le monde», a expliqué le président de la commission nationale de restructuration des médias, Vincent Mavoungou Bouyou.

Ces travaux ont permis d’«examiner les modalités pratiques pour le début effectif des travaux. Au regards des indications du Premier ministre, nous allons effectivement commencer le travail en plénière avec tous les membres de la Commission», a rapporté le président de la commission.

«Nous lui avions dit avec précision ce que nous avons déjà arrêté concrètement. En termes de préparation du travail de la structure, les sous-commissions ont été mises en place et nous attendions cette rencontre avec le Premier ministre pour réunir les présidents de ces sous-commissions de manière à ce que nous préparions la première plénière qui servira de cadre général pour la réflexion de cette commission de restructuration du secteur des médias», a expliqué Vincent Mavoungou Bouyou.

Les membres de la commission ont expliqué que leur organe demeurait dans l’attente de la lettre de cadrage du chef de l’Etat qui doit déterminer les attributions exactes de cette commission, alors que des interrogations subsistent sur le rôle d’observateur, de régulateur ou de pilote de la réforme, qui lui sera attitré.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES