Gabon: Le président Bongo suspend momentanément ses activités

Le président gabonais Omar Bongo Ondimba, 74 ans, a décidé la « suspension momentanée de ses activités », pour se reposer et faire le deuil de son épouse, Edith Lucie, dont le décès l’a « profondément marqué », selon un communiqué lu mercredi soir par la télévision publique RTG1. Actuellement doyen des chefs d’Etat africains, M. Bongo Ondimba est au pouvoir depuis 1967.

La durée de la suspension des activités du président gabonais n’a pas été précisée. Le Conseil des ministres de ce jeudi est animé par le vice-président, Didjob Divungi Di Ndinge.

Officiellement, Omar Bongo se repose. Il n’est pas malade. La presse locale s’est contentée ce matin de reproduire le texte lu hier soir à la télévision publique, sans autre titre que « Communiqué de la présidence de la République ».

Le communiqué explique que la suspension des activités du doyen des chefs d’Etat africains a été décidée « à la demande de sa famille et de plusieurs personnalités politiques du pays, pour qu’il s’inscrive dans la tradition gabonaise du veuvage ».

Mis à part le deuil à observer, Omar Bongo, qui a 74 ans, a réduit son rythme de travail depuis plusieurs semaines. Le dernier Conseil des ministres qu’il a présidé est celui du 9 avril.

Des rumeurs évoquant un état de santé préoccupant ont par la suite circulé à Libreville. Pour les faire taire, Omar Bongo est apparu à la télévision publique une vingtaine de jours plus tard, recevant d’abord le vice-président et le Premier ministre, ensuite la présidente de la Cour constitutionnelle.

Depuis, chaque fois que les Gabonais ont vu à la télévision le président Bongo, il s’agissait des images d’archives.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Suicide manqué de Brice Laccruche en prison : Du flou gaussien et des questions

Brice Laccruche Alihanga aurait tenté de suicider le 21 mai à la prison centrale de Libreville où il détenu depuis décembre 2019 pour détournements...

Conseil interministériel : Neuf projets de textes législatifs et règlementaires examinés

L’équipe conduite par Julien Nkoghe Bekale a mis à profit la célébration de l’Ascension pour passer au crible plusieurs projets de textes législatifs et...

Riposte contre la Covid-19 : Ali Bongo assure que le Gabon est outillé

Convaincu de la motivation des professionnels de santé au bénéfice desquels il a créé et annoncé le paiement d’une «indemnité Covid-19» et comptant sur...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Traitement du Covid-19 : La chloroquine et l’hydroxychloroquine sont inefficaces et risquées

La dernière étude de la revue scientifique médicale britannique The Lancet affirme que ni la chloroquine ni l’hydroxychloroquine ne sont véritablement efficaces dans le...

Covid-19 : Nicole Nouhando verrouille le transport interurbain dans le Haut-Ogooué

La secrétaire générale de la province du Haut-Ogooué a décidé, le 23 mai, d’interdire la circulation interurbaine dans la province. La décision de Nicole...

Dr Obiang Ndong : «Le Coronavirus n’est pas une malédiction divine»

Le porte-parole du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil Coronavirus) regrette la stigmatisation...

Suicide manqué de Brice Laccruche en prison : Du flou gaussien et des questions

Brice Laccruche Alihanga aurait tenté de suicider le 21 mai à la prison centrale de Libreville où il détenu depuis décembre 2019 pour détournements...

Covid-19: Opération de rapatriement : De retour, mais désappointé !

La deuxième phase de l’opération de rapatriement des Gabonais, bloqués à l’étranger du fait du nouveau Coronavirus bat son plein. En atteste l’arrivée de...