spot_imgspot_img

Les forces françaises au Gabon rendent hommage aux soldats morts pour la France lors de la Seconde guerre mondiale

Les Forces françaises au Gabon, ont rendu ce vendredi à Libreville au Camp de Gaulle et à Port-Gentil un hommage aux soldats morts pour la France durant la Seconde guerre mondiale, à l’occasion du 64ème anniversaire de la capitulation de l’Allemagne nazie, le 8 mai 1945, en présence de l’Ambassadeur, Haut représentant de la France au Gabon, Jean Didier Roisin, a constaté un reporter de GABONEWS.

Les cérémonies de commémoration de cette date historique ont débuté avec le dépôt de gerbes au monument du Capitaine N’Tchoréré qui a servi dans l’Armée française lors des deux guerres mondiales. Il est mort exécuté par l’ennemi, le 7 juin 1940.

Dans un message du secrétaire d’Etat français à la Défense, Jean Marie Bockel aux anciens combattants, lu par l’Ambassadeur, Haut représentant de la France au Gabon, « cette journée nationale rappelle la victoire du Camp allié contre la nazisme. Elle marque également la fin des combats de la seconde guerre mondiale en Europe ».

« Cette journée (…) nous rappelle afin que la mémoire de ces événements doit vivre et qu’elle doit être transmise aux générations futures ».

« Aujourd’hui, les témoins, anciens résistants, déportés ou anciens combattants, sont toujours parmi nous pour effectuer ce nécessaire travail de mémoire ».

Pour le commandant des Forces françaises au Gabon, Claude Réglat, depuis, avec des réussites diverses, des structures de solidarité et de paix se sont construites dans le monde, notamment en Europe, avec la mise en œuvre d’une politique européenne de sécurité et de défense qui se veut complémentaire.

« En Afrique, l’Union africaine (UA) s’attache à construire sa propre architecture de paix et de sécurité, avec le soutient de l’Union européenne (UE), nous l’avons vu en 2006 en RDC (République démocratique du Congo, ndrl), en 2008, au Tchad et dans le nord de la RCA (République Centrafricaine, ndrl), en soutient des actions humanitaires », a dit le commandant des Forces françaises au Gabon.

Plusieurs invités ont pris part à cet évènement notamment le Secrétaire général du ministère gabonais à la Défense, le Général Mangolo qui a représenté le ministre de la Défense, Ali Bongo Ondimba, empêché.

Dans le même temps, à Port-Gentil, la cérémonie de la commémoration de la fin des hostilités de 1945, qui a eu pour cadre, le mémorial franco-gabonais situé sur le front de mer, était rehaussée par la présence du consul de France, Pierre Blondel, du préfet de Bendjé, Thomas Nkouomi, du 3ème maire Adjoint, Guy Roger Moussavou Ivora, du 1er vice-président du Conseil départemental de Bendjé, Saturnin Obame et des chefs de corps français et gabonais affectés dans la province.

Dans son allocution de circonstance, Lieutenant colonel Roland
Briane, commandant du détachement de Port-Gentil du 6ème Bataillon d’Infanterie de Marine(BIMa) a fait un rappel historique de six années de guerre qui ont ravagé le monde de 1939 à 1945.

« Au lendemain de la 1ère guerre mondiale qui s’achève en 1918, le monde n’est pas encore stabilisé qu’apparaissent deux idéologies qui vont à nouveau l’embraser, le national socialisme ou nazisme qui naît en Allemagne et le Communisme en Russie. » a-t-il rappelé.

Le clou de son allocution a été l’évocation de la mort du capitaine N’tchoréré.

« L’évocation de la mort de cet homme d’honneur, un parmi des millions durant ce conflit, nous permet de réfléchir à l’hypothèse de notre engagement de citoyen. Serions nous prêts à suivre l’exemple de N’tchoréré ? », s’est-il interrogé avant de conclure que dans une lettre à son fils, le capitaine N’tchoréré avait écrit: « la vie est quelque chose de cher, cependant servir sa patrie, même au péril de sa vie doit l’emporter toujours ».

Le 8 Mai est commémoré en souvenir de six années de guerre qui ont ravagé le monde de 1936 à 1945. Mais aussi l’année 1940 évoque la mort du héros gabonais, le capitaine N’tchoréré, abattu par un Allemand pour avoir exigé d’être traité selon le droit de la guerre.

Exprimez-vous!

  1. les forces francaise rendent hommage au gabon mais en france rien a foutre a croire si le gabon leur a soutenu dans cette guerre sanglante il faudrait qu il arrete de nous distraires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES