Gabon : La Marine marchande veut alléger son fardeau fiscal

Face à la crise qui frappe de plein fouet le secteur, les opérateurs économiques de la Marine marchande et les responsables administratifs de tutelle se sont récemment retrouvé à Libreville pour organiser la relance et l’optimisation de leurs activités. Les participants à cette journée vont s’attaquer aux charges fiscales et douanières qui entament la compétitivité et le rendement des opérateurs dans ce secteur clé de l’économie nationale.

Les Journées de concertation du secteur maritime viennent de s’ouvrir à Libreville en présence des opérateurs du secteur, des responsables administratifs de tutelle, mais aussi des partenaires sociaux stratégiques.

Ces assises doivent permettre de mettre à plat les difficultés du secteur depuis l’arrivée du nuage de la crise sur les côtes gabonaises, des doléances qui seront transmises à la Commission interministérielle qui sera créée à cet effet.

Le ministre de la Marine marchande, Jacques Adiahénot, a expliqué aux opérateurs du secteur que ces travaux devaient permettre «d’inventorier vos difficultés, d’échanger et de proposer des solutions appropriées au gouvernement de la République dans la quête d’une sortie de crise».

Le ministre Adiahénot a rappelé les problèmes de trésorerie des acteurs du secteur maritime, qui accuse des pertes de 5% à 50% depuis 2009 à cause de l’onde choc de la crise économique.

Le président du syndicat des armateurs, Francisco Pineda, a mis en exergue le rôle des lourdeurs administratives dans les difficultés du secteur, sachant qu’avec la conjoncture morose, les opérateurs doivent prendre en compte le prix du carburant, la TVA, la parafiscalité, les taxes et les droits de douane sur les importations de matériel de construction navale et la TVA sur les crédits octroyés par les banques pour l’achat des navires.

Le directeur général de l’Office des ports et rades du Gabon (OPRAG), monsieur Oyiba, a rappelé que 90% des activités de notre pays passent par la mer, mais que nos interfaces portuaires ne parviennent pas à jouir du même rendement que d’autres ports de la sous-région, comme Douala qui gère trois fois plus de transactions qu’Owendo et Port-Gentil.

«Au plan international, l’économie maritime joue un rôle prépondérant dans le système des échanges commerciaux, ce qui se traduit par une augmentation variable du trafic, obéissant à la loi de l’ordre et de la demande», a souligné le patron de la Marine marchande.

L’enjeu socio-économique est d’une grande importance aux vues de nombreuses richesses et de nombreux emplois générés par ce secteur par lequel transitent 9 sur 10 activités commerciales. Pour sortir la Marine marchande du marasme de la crise économique, les participants et surtout les autorités administratives devront lâcher du lest sur le fardeau fiscal et douanier.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Opep : la réduction de la production pétrolière examinée par le conseil des gouverneurs

Le conseil des gouverneurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) était en conclave, jeudi 28 mai, à la faveur d'une visioconférence. La...

Covid-19: Ces PME gabonaises qui résistent à la crise

Pour ne pas se laisser mourir, tout en cherchant à conquérir de nouveaux clients, plusieurs entreprises gabonaises ont pris le pari de se battre...

Electricité «cadeau» : Ali Bongo a-t-il donné l’ordre d’exclure des milliers de Gabonais ?

De milliers de Gabonais ont eu le malheur de constater qu’ils ne sont plus éligibles à la mesure de gratuité de l’électricité. Naturellement, les...

Comment Libreville veut sortir de sa dépendance au pétrole

En signant avec Apollo Minerals et Trek Metals pour la prospection de zinc et de plomb, le Gabon cherche à renforcer son secteur minier,...

Gratuité d’eau et électricité : Exclusivement réservée aux GEF

La seconde phase de l’opération de gratuité des consommations d’eau et d’électricité lancée le 25 mai, ne concerne que des personnes économiquement faibles, classées...

Gabon-UE : un accord de pêche en gestation

Le Gabon et l'Union européenne (UE) ont repris les discussions, en dépit des affres du Covid-19. Les deux parties peaufinent en ce moment un...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Opep : la réduction de la production pétrolière examinée par le conseil des gouverneurs

Le conseil des gouverneurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) était en conclave, jeudi 28 mai, à la faveur d'une visioconférence. La...

Parlement : Trois nouveaux textes adoptés au Sénat

C'était au cours d'une séance plénière, présidée par Mme Lucie Milebou Aubusson-Mboussou. En présence de plusieurs membres du gouvernement. Entre autres, le ministre d'État...

Covid-19: Ces PME gabonaises qui résistent à la crise

Pour ne pas se laisser mourir, tout en cherchant à conquérir de nouveaux clients, plusieurs entreprises gabonaises ont pris le pari de se battre...

Owendo : kits alimentaires de Bongo Valentin au 2e arrondissement

Les habitants du 2e arrondissement de la commune d'Owendo reçoivent, depuis lundi, des kits alimentaires, don du Coordonnateur général des Affaires présidentielles, Nourredin Bongo...

Covid-19 : déjà 15 morts au Gabon

Le Gabon a enregistré vendredi 29 mai 2020 son 15ème décès lié au Coronavirus, a annoncé le porte-parole du Comité de pilotage de la...