Le président de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD, opposition), Zacharie Myboto, s’est insurgé samedi, à l’occasion de la célébration en différé du quatrième anniversaire de la création de son parti, contre ‘’une révision de la constitution’’.

”Vous comme moi, lisons dans la presse et entendons parler depuis quelques temps de la révision de la constitution, et nous ne savons dans quel but. En tout état de cause, nous n’en voyons aucune justification. La constitution de la République a déjà été triturée en 2003. Elle ne s’aurait l’être encore en 2009, toujours pour des calculs et arrangements politiciens. De toute façon, nous y opposerons, habités que nous sommes par le seul intérêt supérieur qui vaille, Gabon d’abord”, a-t-il averti.

La célébration du 4e anniversaire de l’UGDD samedi a été marquée, outre l’adresse de son président à ses militants et sympathisants, par le discours bilan des activités du parti pour la saison 2007-2008 de son secrétaire général permanent provisoire, Mme Ruth Ayang Nang. Mais également par la prestation des nombreux groupes de danses traditionnelles et artistes locaux.

Une minute de silence a été également observée en la mémoire de la Première dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Ondimba, décédée le 14 mars dernier à Rabat au Maroc.

L’Union gabonaise pour la démocratie et le développement a été créée en 30 avril 2005 par l’ancien baron du régime du parti au pouvoir (PDG), Zacharie Myboto qui, après sa démission, avait rejoint les rangs de l’opposition.

L’UGDD qui compte quatre députés et trois sénateurs et plusieurs élus locaux, se positionne désormais comme la deuxième force de l’opposition après l’Union du peuple gabonais (UPG) de Pierre Mamboundou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here