spot_imgspot_img

Des enseignants des universités et grandes écoles du Gabon de nouveau en grève

Le Collectif des enseignants et chercheurs des universités et grandes écoles du Gabon se sont mis à nouveau en grève lundi pour réclamer des ’’meilleures conditions de vie et de travail’’, a appris l’AGP mercredi du Syndicat national des enseignants et chercheurs (Snec), principal syndicat des enseignants du supérieur.

’’Cet énième mouvement intervient après l’expiration de notre préavis de grève que nous avons déposé sur la table du gouvernement depuis plusieurs mois’’, a déclaré à l’AGP, Jean-Rémy Yama, président de ce syndicat.

’’Nous avons demandé à nos membres de rester mobilisés et vigilants’’, a ajouté M. yama, qui soutient que cette ’’grève illimitée’’ touche également les deux universités et grandes écoles du pays.

Hormis l’Université des sciences et techniques de Masuku (USTM) de Franceville (sud-est) qui tourne au ralentit, l’Université Omar Bongo (UOB) et les grandes écoles du pays sont paralysées par ce mouvement, selon le Snec.

L’UOB et l’USTM comptent 627 enseignants, dont 500 nationaux, pour plus de 12.000 étudiants chacune. Ces deux universités sont confrontées tous les ans à des mouvements de grève des enseignants et étudiants, réclamant de meilleures conditions de vie, de travail et d’études.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES