spot_imgspot_img

Gabon: La loi des 3 heures présentée aux séminaristes de la médecine sportive

Au terme du séminaire consacré à la médecine sportive qui s’est tenu du 14 au 16 mai à Libreville, la loi des trois heures, basée essentiellement sur la diététique des athlètes a été présentée à GABONEWS par le Pr. Roux Constant, membre de la Commission Médicale du Comité Internationale Olympique (CIO).

 » En médecine du sport, on ne peut pas faire de la compétition si on mange une heure ou deux avant le match. L’athlète se doit de refuser la compétition s’il a mangé dans cette tranche, car il y a un problème physiologique et de digestion susceptible d’entraîner de gros problèmes. Ceci est valable pour toutes les compétitions, pas seulement dans le football », a-t-il déclaré.

« La loi des trois heures dit que le dernier repas pris par un sportif ne doit pas être au-delà de trois heures avant la participation au sport. Il y a ce qu’on appelle lavassions d’attente, il faut donc une certaine quantité de lipides, de glucoses et d’eau qu’on peut donner toutes les heures ou demi-heures à l’athlète pour compenser la faim de sorte qu’une demi heure avant, on arrête cette ration d’attente afin qu’il puisse, sans problème, démarrer sa compétition ».

C’est dans cette logique qu’« un athlète ne doit faire de compétition que trois heures après la dernière prise alimentaire, pour sa bonne santé de et son équilibre».

« S’il y a un problème quelconque (faim qui surgit pendant la compétition), il y a ce qu’on appelle la ration d’attente pour parer au plus pressé », a-t-il conclu.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES