spot_imgspot_img

Gabon: Le Département de Lettres Modernes de l’UOB s’ouvre au monde à travers des Journées Portes Ouvertes

Le Département de Lettres Modernes de l’Université Omar Bongo (UOB) de Libreville, en collaboration avec le Cercle littéraire « Quaestio », a organisé samedi ses Journées portes ouvertes autour du thème: « Insertion pédagogique et professionnelle des étudiants en Lettres » en vue de vendre les différentes activités pédagogiques et les débouchées en terme d’emplois. Azizet Olivia, Coordinatrice du Cercle littéraire « Quaestio » a expliqué que « ces Journées portes ouvertes organisées conjointement avec le Département de Lettres Modernes visent deux objectifs principaux : la présentation de la nouvelle architecture pédagogique avec le système Licence, Master et Doctorat (LMD) et au niveau professionnelle, faire l’inventaire des débouchées qu’offre la formation en lettres ».

Pour répondre aux préoccupations des étudiants et élèves qui ont pris part à cette manifestation intellectuelle et pédagogique, le Pr. Marc Louis Ropivia a animé une conférence sur « Le LMD à l’UOB, organisation pédagogique, niveau d’appropriation et enjeux ».

Il a rappelé l’importance pour la première et plus ancienne institution universitaire du Gabon de s’arrimer au système Licence, Master et Doctorat (LMD) qui est une norme universelle de comparabilité, d’homologation des programmes et de mobilité des acteurs universitaires.

Selon le Pr. Marc Louis Ropivia, « le LMD permet la régulation et l’uniformisation des méthodes de transmission et d’évaluation des savoirs à l’échelle planétaire. Aussi, d’ajuster les programmes d’enseignement face à la mondialisation et aux exigences de développement de chaque pays ».

Steeve Robert Renombo, Chef du département de Lettres Modernes faisant la présentation de la structure dont il a la charge a fait remarquer à l’assistance qu’il est l’un des plus anciens établissements de la Faculté des Lettres et de Sciences Humaines (FLSH) de l’Université Omar Bongo (UOB), datant de près de 40 ans.

D’ailleurs, a-t-il dit « les Départements de sciences du langage et des littératures africaines étaient jadis des filières des lettres modernes. Après moult restructurations, il s’est spécialisé dans la formation des étudiants autour des filières suivantes : littérature générale et comparée, littérature française, langue française et critique et théorie littéraire ».

Invités par le Cercle littéraire « Quaestio », des anciens étudiants actuellement, hauts fonctionnaires de l’administration de l’Etat gabonais ont témoigné de l’ouverture qu’offrent les études de lettres, battant en brèche les préjugés: « les études de lettres modernes n’offrent pas seulement comme débouchés que les métiers relatifs à l’enseignement ».
David Ella Mintsa, ancien étudiant du Département de Lettres Modernes de l’UOB, sorti avec une maîtrise et actuel directeur général de la radio télévision gabonaise (RTG1) a soutenu cette idée en réaffirmant « qu’avec une Licence ou un Master en lettres on peut travailler dans les métiers de l’édition, de la communication, de l’assurance, de la diplomatie, des relations internationales, de la santé, de la recherche et même dans les finances».

Pour finir, ces Journées portes ouvertes ont été marquées par des visites guidées et plusieurs expositions organisées par les étudiants du Cercle littéraire « Quaestio », présentant l’historique, la bibliographie et la biographie des auteurs qui ont fait et continuent à former les futurs acteurs de la société.

Tout ceci s’est fait avec la participation du ministre en charge des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de la lutte contre la pauvreté, Vincent Essono Mengue, et des autorités rectorales dont le recteur de l’UOB, Pierre Fidèle Nzé Nguema.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES