Gabon: Reprise effective des cours après la grève de la CONASYSED

Les cours ont bel et bien repris, ce lundi, dans la plupart des établissements publiques de Libreville, a constaté un reporter de GABONEWS, au lendemain de la décision d’interruption, jusqu’ à la rentrée prochaine, de la grève des membres de la Convention Nationale des Syndicats du Secteur de l’Education (CONASYSED), à l’issue d’une Assemblée générale réunissant la base et le collège de la dite convention. Les élèves ont effectivement repris le chemin de l’école ce lundi à l’image de ceux de l’école du Centre, dans le quartier 9 étages, surpris ce matin par notre équipe dans leurs salles de classe.

Cette reprise des cours, suspendus depuis début juin, résulte des avancées dans les négociations avec de « nouveaux éléments physiques » complétant le « protocole d’accord » signé par la CONASYSED et les Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement technique.

Ces avancés, selon le modérateur de la CONASYSED, Fridolin Mvé Messa, concernent notamment la constitution d’une nouvelle liste plus de 2.000 situations des ayants droits à la prime d’incitation à la fonction enseignante (PIFE) ».

Les enseignants gabonais du secteur public étaient entrés en grève le 6 octobre dernier pour réclamer, entre autres, le paiement intégral des rappels de solde, l’augmentation de la prime de transport, l’harmonisation des salaires des enseignants recrutés avant et après 1991, ainsi que la prime incitative à la fonction enseignante.

« NE PAS DORMIR SUR SES LAURIERS »
Vendredi dernier, à travers un communiqué, le gouvernement avait informé les enseignants que le paiement de la prime incitative reprendra à partir de ce mardi en précisant que « la distribution des bons de caisse auxdits ayants droits débutera dès 9 heures (le même jour » selon les mêmes modalités que lors du premier paiement de la dite prime».

Quelques jours plus tôt, le Ministre de l’Education nationale, Michel Menga M’Essone garantissait aux enseignants n’ayant pas encore reçu cette prime qu’ils devraient l’obtenir début juillet, après la validation des états par le Ministère des Finances.

Néanmoins, la CONASYSED à travers monsieur Mvé Messa, appelle le gouvernement au respect des accords bilatéraux, en l’invitant « à ne pas dormir sur ses lauriers », laissant planer le spectre d’une reprise éventuelle de la grève d’ici la prochaine rentrée, si les dits accords venaient à être « foulés du pied ».

« Ce retour à l’école » comme titrait ce lundi le quotidien « l’Union » devrait éloigner « définitivement le spectre d’une « année blanche » que redoutaient notamment les parents et les élèves notamment candidats aux différents concours et examens à savoir: le Certificat d’études primaires (CEP), l’Entrée en 6è, le Bac, entre autres.

Exprimez-vous!

  1. que pet-on dire?que peut-on faire?comme c’est triste…pendant 42 ans le PDG et sont grand camarade ont perverti la jeunesse gabonaise.Mais pour quelles raisons?SVP, arretons de nous lamenter et cherchons la cause de nos malheures, dans le but de la contrecarer.où étudient leurs enfants?à l’étranger…subissent-ils nos conditions d’études honteuses?NON!vous comprenez pour quoi les années academiques ne sont jamais complètes au GABON. ils préparent la place de leurs progénitures.Halbert Bernard BONGO a commandé mon grand père et mon père….Ali Ben BONGO veut commander, moi et mes enfants…tel est leur pensée du pays.tous pour eux et rien pour nous.et pour arriver à leurs faim, ils pervertissent la jeunesse en organisant des concerts avec des stars américaines. d’après toi, les 2milliards donnés à AKON ne pouvaient pas servir à la construction d’une bibliotech ou à la refection de nos lycées de hontes?…pour ce choix?comprenez que toutes les grèves en milieux éducatifs dans notre pays sont voulues et organisées dans le but de nuire à la jeunesse.car une jeunesse contiente et instruite est un danger pour le pdg…d’où la résolution de la pervertir au maximum…la conséquence est là…ce sont les jeunes qu’Ali utilise pour rendre sa candidature légitime.et que répondent les jeunes…oui…continuez à bouffer…et nous, on continue de souffrir et de mandier….quelle triste jeunesse!!!!

  2. Salut,
    Hier encore je suivais au journal de 20h a tvplus une ecole situee dans le Nord du pays un enseignant et directeur en meme temps qui se pleingnait des conditions dans lesquelles il travaille et l’environnement qui n’etait pas agreable.
    Pourquoi le systeme gouvernement n’est pas convaincu que cette annee scolaire est un echec total et de remettre tout a zero afin de mieux guarantir l’education scolaire de nos enfants.c’est assez complique mais nous savons tous que Notre pays avec les sous qu’a laisse notre defunt president a l’etranger peut s’octroyer une annees blanche et reprendre dans des bonnes conditions.
    A prendre au serieux l’avenir de nos futures bambins est en jeu,quel echec encore pour cette annee sabatique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Covid-19 : dangereuses négligences des gestes barrières dans l’arrière-pays

À l’intérieur du pays, le Covid-19 semble désormais accélérer sa vitesse de contagion. Malgré ce fait, les populations affichent une certaine négligence dans l'hinterland....

Récession : Les petits opérateurs économiques à la peine

Les petits opérateurs économiques sont parmi ceux qui subissent les pertes les plus lourdes depuis la mise en application des mesures barrières face à...

Eau et électricité : la SEEG revoit les critères de la gratuité

La Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) a déclenché, lundi 25 mai 2020, sa deuxième phase de distribution gratuite d'eau et d'électricité décidée...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Covid-19 : dangereuses négligences des gestes barrières dans l’arrière-pays

À l’intérieur du pays, le Covid-19 semble désormais accélérer sa vitesse de contagion. Malgré ce fait, les populations affichent une certaine négligence dans l'hinterland....

Récession : Les petits opérateurs économiques à la peine

Les petits opérateurs économiques sont parmi ceux qui subissent les pertes les plus lourdes depuis la mise en application des mesures barrières face à...

Eau et électricité : la SEEG revoit les critères de la gratuité

La Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) a déclenché, lundi 25 mai 2020, sa deuxième phase de distribution gratuite d'eau et d'électricité décidée...

Recensement des agents publics : la deuxième phase en cours

La deuxième phase de l'opération de recensement biométrique des agents publics est effective depuis le début de la semaine en cours. Cette phase est essentiellement...

L’armée française dément avoir importé des vaccins au Gabon

En pleine pandémie de coronavirus, les réseaux sociaux s’étaient enflammés, mi-mai, suite à l’arrivée par avion français d’une boîte avec inscription “sérums, réactifs et...