Coalition: Le Temps de l'action: Grande Marche du 11 juillet, Paris – Appel aux Gabonais et amis du Gabon

INVITATION

Chers compatriotes et amis du Gabon,

Pendant les 42 ans de dictature et d’asservissement du peuple gabonais, l’arbitraire a été institutionnalisé en norme de fonctionnement de l’Etat. Cette situation a entraîné le pays à la banqueroute économique, à la dictature, à la personnalisation du pouvoir, à l’immoralité civique, au favoritisme, à la paupérisation croissante. Ceux qui osaient critiquer le système étaient privés de leurs droits fondamentaux.

Pour éviter que cette situation perdure au-delà de 42 ans, la Coalition Gabonaise de Refus et de Salut National vous invite à vous lever d’une seule voie pour dire :
PLUS JAMAIS CA !
PLUS MAINTENANT !
PAS CETTE FOIS !

A cet effet, DEUX évènements et UNE date à retenir : – Samedi 11 juillet : A partir de 13h30, Marche de la Diaspora gabonaise à Paris (Début du cortège Place Denfert-Rochereau, PARIS 14, Station Denfert-Rochereau (REB B ou Lignes 4 et 6 du Métro), avec, au final, un Grand Meeting sur le thème : « Transition démocratique au Gabon. Nécessité d’une Conférence Nationale Souveraine? »

Espérant que vous nous honorerez par votre présence, veuillez agréer, chers compatriotes et amis du Gabon, l’expression de notre plus profonde gratitude.

La Coalition

Devant l’urgence
GRANDE MARCHE ET MEETING
pour la transition démocratique au Gabon


INVITES





Tous les Gabonais, Africains et Amis du Gabon
Samedi 11 juillet 2009,  13h30

Marche de la Diaspora gabonaise.
Début du cortège Place Denfert-Rochereau, PARIS 14
Station Denfert-Rochereau (REB B ou Lignes 4 et 6 du Métro).

Itinéraire : Place Denfert-Rochereau – Bd Raspail – Bd Montparnasse – Place Vauban (Invalides).

Nous disons « NON » au Chronogramme des élections annoncé par le Ministre de l’intérieur le 1er juillet 2009

Pourquoi marchons-nous ?

Pour le report des élections en vue d’une transparence électorale basée sur le recensement de la population, des listes électorales fiables à base biométrique et l’organisation de l’élection par l’ONU. Le gouvernement gabonais ne doit pas être seul à déterminer le processus électoral sans associer l’opposition et l’ONU.

Pour la prise en compte de la Diaspora dans le processus de transition actuel et dans les élections : Il est hors de question que l’on veuille exclure certains acteurs de la Diaspora en les privant du droit au passeport ou du droit de se présenter comme candidat à l’élection présidentielle anticipée de 2009.

Pour la Réforme constitutionnelle et institutionnelle au Gabon : Nous présenterons à cette occasion la nouvelle Constitution et le Plan de Paix proposés par la Coalition Gabonaise de Refus et de Salut National aux autorités politiques gabonaises et françaises. Réformons maintenant pour éviter la guerre plus tard.

Pour qu’au moins, il y ait un deuxième tour pour les élections présidentielles anticipées de 2009. Le potentiel d’élire un président avec seulement 10% des votes est trop grand. Même s’il faut organiser un référendum pour valider la réforme constitutionnelle et contourner les limitations dues au processus intérimaire, il faut le faire. Il vaut mieux remettre à plat tout le système institutionnel gabonais maintenant par une transition réformatrice de 6 mois à un an que tout bâcler et risquer les conflits et les divisions plus tard. La Diaspora gabonaise demande une Conférence Nationale souveraine.

Pour dire : Plus jamais ça. Plus maintenant. Pas cette fois.

Contacts et Coordination
06.15.84.84.38 / 06.30.80.36.20/ 06.67.52.02.86 / 06.98.80.24.49 / 06.14.41.77.59
Contact email :
cgrsn@coalitiondurefus.org / Site web: www.coalitiondurefus.org





Exprimez-vous!

  1. WANSHITONG, tu as raison en partie et ton idée rejoint mon post dont le texte suit ci-dessous. La marche est déjà un moyen de vulgarisation et de médiatisation d’une situation qui nous préoccupe. Il aurait évidemment fallu que cette manifestation soit divulguée et popularisée sur les médias français ou internationaux pour toucher un plus large éventail de gabonais partisans du changement…Mais toute bonne idée ne doit pas être étouffée (même incomplête), elle doit être reprise et améliorer par d’autres. Et contrairement à certains qui pensent que solliciter SARKOZY nous ramène en arrière, moi je pense qu’il vaut mieux que le gouvernement français soit placé en TEMOINS de la situation actuelle où les élections sont comme tjs organisées de manière autocratique et partiale. Tant qu’un seul gabonais vivra en france, il est légitime qu’il interpelle le gouvernement français des CONSEQUENCES d’une élection entâchée d’irrégularités sur lesquelles la france à fermé les yeux.

    Voici mon poste:

    GABONAIS DE L’ETRANGER, NOS VOTES DOIVENT COMPTER!
    Ligne d’actions civiques des gabonais de France dont l’objectif est uniquement de permettre l’organisation d’une élection présidentielle populaire, libre, transparente et régulière.

    Le résultat des urnes n’a de valeur que si les élections sont incontestables.

    Et à l’heure actuelle ce n’est pas du tout le cas, car le risque que le régime actuel se trouve un leader est grand. Et un REGIME qui soutient un CANDIDAT et qui ORGANISE les élections s’attèlera à les GAGNER à TOUS PRIX.

    Il faut par conséquent que les forces du changement (tout gabonais du Gabon, de France, d’Europe, d’Amérique) puissent CONTRÔLER l’organisation des élections à toute échelle géographique et à toute distance de LIBREVILLE.

    C’est un acte de CIVISME pas de VIOLENCE ou de soutien à un quelconque candidat, qui d’ailleurs n’aura de légitimité que si le scrutin ne souffre d’aucune irrégularité.

    Il faut qu’on sorte du VICTIMISME passif habituel et qu’on AGISSE en amont et en aval du scrutin.

    1. Contrôle des listes électorales et maîtrise du scrutin en:
    a. Organisant la sensibilisation de tous les gabonais de votre localité-département-région,
    b. S’assurant que les listes établies sont en accord avec celles détenues par votre ambassade ou l’organisme organisateur (contacter les associations des gabonais de votre zone géographique, les mairies et les préfectures, etc.).
    c. Intégrant les forces du changement dans la(les) commission(s) qui organisera (ont) le scrutin dans votre pays, région, département ou localité de résidence.

    2. Vulgarisation et médiatisation de cette élection en:
    a. Réalisant des sittings, des marches, des stands populaires (pacifiques, autorisés et non violentes) dans votre ville ou localité d’accueil.
    b. Contactant et sollicitant les médias locaux, même la plus petite station radio de votre ville doit être contactée, créer un blog* unique avec pour seul mot d’ordre « l’organisation d’élections démocratiques au Gabon » afin d’assurer une veille médiatique réelle et centralisée du scrutin.
    c. Associer les organismes et les administrations étrangères à votre combat. Les mairies, préfectures, les ministères et les associations locales et internationales à vous aider dans cette quête de transparence.

    3. Communiquant le jour du scrutin: En transmettant, filmant, enregistrant individuellement les étapes du scrutin auquel vous assisterez. On doit pouvoir suivre et transmettre en direct les résultats de chaque bureau de vote.

    L’idéal étant évidemment qu’un organisme indépendant, autonome et non-gouvernemental s’occupe intégralement de l’organisation du scrutin et nous évite la configuration actuelle ou un système au pouvoir depuis 42 ans sera encore JUGE-ET-PARTIE.

    GABONAIS DE FRANCE NOS VOTES COMPTERONT

  2. @Savorgan

    Non. Bien sur que non. J’ai parle des medias EN GENERAL et dans TOUT PAYS possible. Il s’agit de FAIRE PASSER un message (par le biais des mass medias).

    Tout au contraire. Passer par d’autres medias autres que les medias « frenchie » tels que les medias US, englais, belges, espagnoles ou allemands etc. serait un GRAND acte SYMBOLIQUE mettant l’accent sur le fait que la « Francafrique » est bel et bien classee dans le tiroir des oubliettes. Nous en avons les MOYENS, vu le nombre assez considerable de Gabonais de la diaspora dans d’AUTRES PAYS autres que la France prets a s’ENGAGER dans le combat du changement pour une ERE NOUVELLE.

    Ce que je veux dire est que la CAMPAGNE ELECTORALE passe (surtout) par le combat des MASS MEDIAS. Nous l’avons vu avec grande DEXTERITE dans les primaires et la campagne finale aux US.

    Il ne faut pas negliger l’IMPACT des MASS MEDIAS et le PROFESSIONALISME politique est de nos jours fonde/base sur l’HABILITE a bien utiliser le MEDIUM TV/iNet/Radio/Journaux etc. comme VEHICULE du message politique qui doit atteindre le maximum de personnes possibles.

    Etant dans un/des pays ou l’acces aux medias (entre autres occidentaux) est quasi « simplifie », il est TRES DOMAGE de ne pas, pour ainsi dire, PROFITER DE CE GRAND AVENTAGE pour deja « remporter » la GUERRE DES IMAGES et SURTOUT faconner de ce fait son PROFIL politique (–> CHARISME) sur la scene « internationale » par l’usage des medias internationaux.

    Da zhaohu,

    Wànshìtong

  3. Le Gabon est une république souveraine, il est nécessaire de le remettre en mémoire à tous ceux qui semblent l’oublier. Nous n’avons donc pas besoin de la France ou tout autre pays pour mener à bien cette élection présidentielle. Prônez le contraire, cela serait ramener notre nation à la période colonialiste. Passer à France 24 ne vous fera pas respecter des gabonais, tout simplement parce qu’ici tout le monde sait que ces chaines sont uniquement préoccupées par des records d’audimat, également ces chaînes bien que gratuites lorsque vous possédez une antenne parabolique et un décodeur, ne sont pas visibles par la plupart des gabonais, mais uniquement par les nantis, faut-il penser alors que vos propositions ne s’adressent qu’à ceux là? D’autre la présidence par interim ne peut en aucun cas organiser un référendum ou changer la constitution ; un an de présidence d’intérim ne peut qu’affaiblir l’économie du pays, déjà plus que malmenée par les derniers évènements politico-funéraires du pays, les conséquences en terme de chômage, de crise sociale se répercutent sur les gabonais de manière rude, les pme pmi ne fonctionnent plus, le secteur privé licencie les cdd par centaines, les gabonais n’arrivent plus à se soigner décemment, nos enfants n’ont pas accès à l’école normalement, c’est une situation intolérable pour la plupart des familles de classe pauvre ou moyenne ; Pendant ce temps, le nombrilisme de la classe politique gabonaise opposition-majorité-société civile d’ici ou d’ailleurs atteint des sommets vertigineux. Nous ne faisons plus confiance à qui que soit, aucun discours politique ne tient compte de la majorité silencieuse ; il est temps de faire preuve de maturité plutôt que de vouloir encore une fois entraîner le peuple dans le chaos et la désolation, de taire vos appétits voraces de pouvoir, et de vous asseoir tous à la même table et prendre en charge dignement le destin de notre pays. J’appartiens à cette majorité silencieuse, qui ne croit plus en rien et vous regarde bavasser, et ressasser vos aigreurs à travers le net, sans jamais faire preuve de positivisme patriotique. Aucun d’entre vous ne pense un seul instant, que même aujourd’hui, la pire baffe que puisse recevoir la classe politique dans son ensemble se dessine de plus en plus à l’horizon, l’abstention massive de vote des populations excédées de vos débats oiseux. Abstention guidée par le fait qu’il n’y a aucun parti politique aujourd’hui qui puisse relever le défi, aucune société civile non plus (Un million d’habitants et de multiples sociétés civiles politisées = le ridicule grandeur nature!). De la maturité, du patriotisme, et des perpectives d’avenir solides, voila ce que le peuple vous demande.

  4. Wanshitong, si je crois bien,

    Ta théorie est que seuls ceux qui passeront dans les médias français, notamment France 24, pourront gagner? Donc, Mamboundou ne pourra pas gagner sans passer sur France 24? Personne ne pourra donc gagner sans les médias français?

  5. Personnellement, je n’ai rien contre le fait d’organiser une « marche ».

    Il ya toutefois quelques aspects assez « troubles » dans la FORME et l’organisation de cet evenement:

    – Qui organise la marche ?

    La « Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National » ? La Diaspora Gabonaise (–> « Marche de la Diaspora gabonaise ») ? La Diaspora gabonaise EN FRANCE ? La diaspora Gabonaise « EN FRANCE » est-elle representative de TOUTE la Diaspora et peut-elle prendre sur elle de parler en son nom ? Le BDP Gabon Nouveau (–> le site http://www.coalitiondurefus.org est « juste » un DOSSIER sur le serveur http://www.bdpgabon.org) ? La « Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National » se resume t’elle « seulement » – en majorite – au « BDP Gabon Nouveau » ? N’est-il pas temps de former « officiellement » une Coalition regroupant aussi bien parti politiques que associations de la societe civile et etablir une LISTE CLAIRE des membres de la coalition ?

    – Que veut-on atteindre par cette marche ?

    Mis a part l’effet MEDIATIQUE de l’evenement, peut-on y voir/reconnaitre un PARTI POLITIQUE se DEMARQUER et soutenant un CANDIDAT pour l’election presidentielle anticipee de 2009 qui se prepare ?

    J’ai souvent mis en exergue l’IMPORTANCE des MEDIAS sur cette platforme et je le repete encore une fois, a travers cette election on verra S’EMERGER les « fins » politiques – maitrisant l’Art et l’outil de la « POLITIQUE MORDERNE » et SUBMERGER ceux – malgre les « DECRIS » et les « CONDAMNATIONS » du « Bongoisme » et de ses partisants – ne maitrisant pas cet outil. Ce n’est pas seulement en « decriant » que l’on est/devient und « fin » politique.

    L’outil de la « POLITIQUE MODERNE » (cf. Barack Hussein Obama) passe par la maitrise du VERBE a-i-n-s-i que celle de l’INSTRUMENT MEDIATIQUE (cf. « corporate identity ») c’est a dire a la presentation d’IMAGES pour faire passer un MESSAGE (politique). Ne serait-il pas plus « strategique » de sortir MAINTENANT du mouvement un peu « underground » – car ayant pris son « envol » via le « world wide web » – pour « faire peter » les MEDIAS dans tout l’art du VERBE (que MAITRISE bien entendu le candidat du « BDP Gabon Nouveau » Dr. Daniel Mengara) et de l’outil MEDIATIQUE ?

    Qu’attendez-vous, mes chers compatriotes, pour aller chez la « blondie » de « France 24 » ou bien d’une autre chaine de Tele pour faire passer votre MESSAGE ? Je suis PERSUADE que BEAUCOUP de Gabonais ATTENDENT cela avec grande IMPATIENCE ! A mon (humble) avis, des APPARITIONS repetees sur plusieurs chaines de tele francaises, americaines, britaniques, belges ou allemandes etc. auront un bien PLUS GRAND IMPACT qu’une « marche de la diaspora Gabonaise » a Paris.

    Tout cela me rappele un peu, l’epoque ou etaient organisees des soirees dansantes (« bals ») au « Grand Nord » (province du « Woleu-Ntem » au Gabon). Dans un petit village un peu a l’ecart de la « Route Nationale » (Eboro Ntem), un petit groupe de jeunes gens avait organise un « bal » dans lequel ils avaient « mis le paquet » dans la realisation du bal: specialites culinaires de tout genre avec entree, plat de resistance, dessert, apperitif etc. et bien sur la « biboche » en pagaille. Chose qui etait une « premiere » dans la region. Mais le hic fut – pour en faire une soiree LEGENDAIRE – que ce groupe de jeunes gens/filles (pour la plupart vivant alors en Europe ou a l’exterieur du Gabon) avait OMMIS de « faire la pub » de leur bal dans tous les villages comme cela se doit ! Consequence: Il y avait JUSTE un tout petit groupe de personnes qui avait pris la peine de se rendre a leur bal. Et nous savons tous que les meilleures MANIFESTATIONs ont toujours ete celles ou il ya une PLETHORE de personnes. Donc, malgre les grandes specialites culinaires de ce bal, le manque de personnes n’en fit pas un evenement memorable.

    Comme dans cette petite anecdote, malgre les O combien GRANDES IDEES, si le « BDP Gabon Nouveau » ne passe pas « a la vitesse superieure » (–> MEDIAS !), il lui sera TRES DIFFICILE de ratrapper le « retard » MEDIATIQUE accumule et « risque » comme on dit « d’accoucher d’une souris ».

    Apres avoir REVEILLE le GRAIN DE L’ESPOIR dans BEAUCOUP de Gabonais et Africains en general en QUETE de CHANGEMENT et d’un ERE NOUVEAU , je ne sais pas si l’HISTOIRE ou le peuple Gabonais pourra vous (re)donner encore une telle OPPORTUNITE que vous avez maintenant la LOURDE TACHE de SAISIR.

    Sans cela, vous laisserez AMERTUME et DESOLATION chez BEAUCOUP de personnes qui ont vus en Vous, le souffle d’un NOUVEL ERE, de RENOUVEAU DE TOUT UN CONTINENT.

    Da zhaohu,

    Wànshìtong

  6. Pour rejoindre Jean Félix, J’ai du mal à suivre la tactique du BDP, Vous faites encore quoi en France? Laissez moi vous dire que ça ne sert à rien ce que vous faites. Si la France doit écouter quelqu’un ce ne sera certainement pas vous!!!

  7. c’set pas en france que ça se passe c’set au GABON, les choses ont changé mes frères. avant pour prendre le pouvour, fallait l’intervention de la france mais aujourd’hui je crois ceux qui veulent distraire les compatriotes font faux bond, je vous l’assure, on vous attend, le champs de bataille est ici et vous vous faites les marches en france!!! oh! quelle honte!!!

  8. que le seigneur jesus christ soit une force pour chacun de nous dans sa car il n ya de salut en aucun d autre si ce n est dans ce mystere realisé sur la croix pour nous ouvrir les portes du paradis . la politique a toujours egarer un peuple car c est un consensus qui n a jamais rendu libre un homme qui voudrait mené une vie tranquille. ce qui est politique n a jamais ete un voeux divin pour son peuple mais le tres haut a toujours appeler un peuple a l obeir pour un salut individuel ou collectif selon l assemblee ; la vie du christianisme est une liberté ayant pour conduite l’esprit de Dieu et non la volonté des hommes et a sela suivra l amour et la paix de tous . pourquoi toujours le sang prenons le cas de ses soient dirigeant du monde et la prophetie du seigneur qui passe a nos yeux par ses phenomenes de maladie et de cataclysmes afin d en deduire une conclusion! a chacun son fardeau devant le juge eternel! ne soyons plus distrait mais preoccupons nous du role que Dieu a donner a chacun de nous pour contribuer a sa connaissance a mettre loin de nous tous les troubles et n avoir le regard que vers sa parole pour notre salut eternel : reclamons tout ceci par des prieres et des consecrations. l homme a lui ne peut rien mais la priere touche les profondeurs et fait changer en bon entendeur salut!

  9. La coalition de Refus veut présenter leur nouvelle constitution du Gabon au Président français Nicolas SARKOZY? Je ne comprends vraiment plus rien du tout; Nous avons tous longuement critiqué la françAfrique dont le garant était Bongo. Cette gestion de notre pays par les réseaux Foccart a plongé notre pays dans le chaos,et curieusement aujourd’hui nous mettons encore SARKOZY au premier plan dans les affaires de notre pays. J’avoue que j’ai vraiment du mal à comprendre l’état d’esprit de mes compatriotes Gabonais. De toute évidence on a affaire à de vrais néophytes en politique; des gens qui visent qui incontestablement visent des ambitions personnelles.
    La politique ne s’improvise pas comme le disait le DR MENGARA dans son recent discours d’officialisation de sa candidature.

    Je fais partie de la diaspora, mais bien heureusement je ne partarge pas du tout leur démarche politique pour changer notre pays.

    Que Dieu bénisse vraiment notre pays .

  10. Je pense qu’il serait que le BDP entreprenne d’avoir des représentations partout où il peut se trouver des gabonais, autant à l’extérieur qu’à l’intérieur du Gabon. Ces actions doivent pouvoir être menées partout où des gabonais peuvent faire entendre leur voix. Je ne sais pas si certains pays comme le Sénégal, où on trouve une des communautés gabonaise les plus importantes, ont une représentation du BDP qui pourrait organiser des actions et des débats sociaux visant à éveiller l’esprit du gabonais. Pour ma part, je pense que ce qui est fait en France et dans d’autres lieux doit être entrepris partout. J’exhorte donc les responsables du BDP à faire tout ce qui est de leur ressort pour étendre le mouvement aux autres communautés de la diaspora gabonaise. Nous sommes loin et nous souhaiterions participer à tout ce qui se fait. Mais nous souhaiterions travailler dans le même esprit et avancer vers ce grand défi les rangs serrés.

Répondre à m2005 Annuler la réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Le temps de l'action: La Coalition se mobilise – Programme d'actions

Suite à son meeting de suivi tenu ce mercredi 20 juin tout de suite après la conférence de presse de déclaration de candidature du...

La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National dévoile sa proposition de nouvelle Constitution gabonaise

Communiqué de Presse, pour diffusion immédiate. Pour obtenir le PDF du Plan de Paix, cliquez ici. Pour obtenir le PDF de la Constitution, cliquez ici: La Coalition...

La Coalition Gabonaise du Refus et de salut National dévoile son « Plan de Paix et de Réconciliation Nationale » pour le Gabon

Pour obtenir le PDF du Plan de Paix, cliquez ici. La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National a publié ce mercredi 10 juin...

Etats Généraux de la Réforme au Gabon : Résolutions du Meeting de Bruxelles

Après de longues journées de travail et de discussions fructueuses autour du projet de modification de la Constitution du Gabon,  les Gabonais réunis à...

Promulgation hier à Bruxelles de la nouvelle Constitution de la République gabonaise

C'est hier soir à 19h00 qu'après une longue journée de travail et de discussions fructueuses autour du projet de modification de la Constitution du...

Meeting de Bruxelles – Etats Généraux de la Réforme au Gabon: Appel aux Patriotes (Version Courte)

Aujourd'hui, il ne s'agit plus seulement de reconnaître que rien de bon ne peut plus se passer au Gabon tant qu'Omar Bongo et son...

Suivez-nous!

1,335FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Covid-19 : Le Gabon en phase critique de l’épidémie

Selon le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil), le pays est en phase...

Covid-19 : la vie prend-elle le pas sur les mesures barrières ?

Doit-on parler d'inconscience, d'irresponsabilité, d'insouciance ou d'imprudence des populations au moment où, un peu partout, en dépit de la nécessité de respecter les mesures...

Covid-19 : communication et sanction doivent aller de pair

Les multiples sorties auxquelles se livrent les autorités administratives jouant un rôle de premier plan dans la lutte contre la propagation du Covid-19, ressemblent...

Gabon | Investissement : Vous pourrez désormais créer votre entreprise en ligne !

Dans le cadre de l’amélioration de son climat des affaires après la perte de précieux points dans les derniers classements du rapport Doing Business,...

Total Gabon : 30 milliards de dividende payables à partir du 11 juin

Les actionnaires de Total Gabon percevront à partir du 11 juin prochain leur dividende net d’impôts au titre de l’exercice 2019 de 11 dollars...