spot_imgspot_img

Gabon : Victoire Lasséni-Duboze se présente en indépendante

L’ancien ministre et ancienne présidente de l’Union des femmes du parti démocratique gabonais (UFPDG), Victoire Lasséni-Duboze, a tenu une conférence de presse le 7 juillet dernier à Libreville pour annoncer sa candidature en indépendante à l’élection présidentielle. Dans son discours, elle a insisté sur la capacité des femmes à prendre en main le pays et sur son expérience auprès du défunt chef de l’Etat qui doit lui permettre de perpétuer sa politique. L’accession de Rose Rogombé à la magistrature suprême semble avoir donné des ailes aux femmes de la sphère politique gabonaise, dont deux ont déjà manifesté leurs ambitions à briguer le fauteuil présidentiel.

Ancien député, ancien sénateur, ancien ministre et ancienne présidente de l’Union des femmes du parti démocratique gabonais (UFPDG), Victoire Lasséni-Duboze a officiellement présenté sa candidature indépendante à l’élection présidentielle à l’occasion d’une conférence de presse tenue le 7 juillet dernier à Libreville.

«Le brio avec lequel madame Rogombé gère les affaires de l’Etat, nous fait prendre conscience que les femmes gabonaises aussi peuvent aspirer à cette haute fonction, sans scrupules et sans état d’âme, avec beaucoup de confiance», expliquait Victoire Lassény-Duboze le 5 juillet dernier sur RFI.

«Une horde de femmes de plus en plus nombreuse vient me dire qu’à partir du moment où Rose Rogombé ne peut pas terminer le mandat du président, c’est ce que nous aurions voulu, pourquoi vous qui avez été notre présidente à l’UFPDG, vous qui avez occupé de hautes fonctions, j’étais présidente du groupe parlementaire au Sénat, pourquoi ne vous présenteriez vous pas ?» poursuivait l’ancien ministre.

A savoir si elle est candidate, elle avait répondu sans complexes «oui, avec le soutien des femmes qui sont venues me voir. Je voudrais les retrouver et les retrouver beaucoup plus nombreuses que quand elles sont venues me poser la question».

Voilà qui est fait depuis le 7 juillet, où elle a officialisé sa candidature, rappelant que «déjà en 1968, la génération de nos mères se voyaient gratifier des grandes distinctions tant dans le PDG que toutes les administrations gabonaises. Parmi elles ma mère, Azizet Fall Diaye Marie Catherine, dont j’hérite du rôle politique joué auprès du président Bongo».

Revenant sur les femmes qui ont marqué l’histoire politique du pays et du PDG, la candidate a évoqué «madame Ayo Adibè, une tante, Josephine Mengue, Martine Odja, dont je garde le meilleur, d’autres ont eu l’agréable mission de travailler à ses cotés, Jeanne Nzaou Mabicka, première femme à avoir occupé les fonctions de membre du gouvernement, Agathe Koumba Ekouatsegue etc. en vie ou rappelés à Dieu, et dont l’histoire devra retenir le rôle qu’elles ont joué pour la Nation et le parti».

«En déclarant ma candidature en indépendante aujourd’hui, je suis consciente des enjeux parce que je suis convaincue que les femmes sont capables, autant que les hommes, de présider aux destinées de notre Nation, que je me lève non pour non pour paraître mais pour servir comme je l’ai toujours fait dans le cadre des missions qui m’ont été confiées», a déclaré madame Lasseni-Duboze.

«Omar Bongo Ondimba (…) n’a t-il pas sciemment planté le décor en prévoyant des femmes aux postes stratégiques comme la Cour constitutionnelle, le Sénat, le ministère de la Justice au moment où il nous quitte pour toujours ?» souligne-t-elle.

«En 2010, cela fera un demi-siècle que le Gabon a acquis son indépendance. Et en 42 ans que le PDG existe, est-ce trop tôt ou trop tard pour hisser les femmes à un rang encore plus élevé ? L’année 2009 ne représenterait-elle pas l’année de la femme aux commandes de notre pays ? Si nous ne nous levons pas nous même qui le fera pour nous ? Ma réponse est oui, tout est possible à celui qui croit», a enfin lancé la candidate indépendante.

Avant le congret du PDG d’octobre dernier, elle occupait le poste de secrétaire général adjoint du parti. Elle est également sénateur du Gabon chargée de mission Afrique à l’Assemblée parlementaire de la Francophonie.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES