spot_imgspot_img

Economie : La crise financière contraint la Comilog à geler à nouveau ses activités pour 2 semaines

La Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), spécialisée dans l’extraction du minerai de manganèse au Gabon, va geler ses activités, à cause de la crise financière internationale, à partir de vendredi pendant une période de deux semaines, a appris l’AGP mercredi de source proche de l’entreprise.

’’C’est à cause de la crise que la Comilog envoie les gens en repos, les sous traitants aussi. En ce qui concerne les salaires, le personnel sera payé cette fin du mois comme d’habitude’’, a affirmé cette source sous couvert d’anonymat jointe par l’AGP depuis Moanda, siège sociale de la compagnie. .

Mais le service minimum sera assuré par une partie de l’entreprise et par les sous-traitances, a ajouté cet employé. Plus de 150 agents sont concernés par ce repos forcé, pour une entreprise qui compte près de 4 mille agents, les sous-traitants y compris.

Frappée de plein fouet par la crise financière internationale, la filiale du groupe français Eramet, qui connaît une baisse de ses demandes depuis plusieurs mois sur le marché international, avait déjà interrompu ses activités du 4 au 20 avril, avec à la clé, le licenciement de quelques employés d’une sous-traitance.

La Comilog avait d’abord interrompu ses activités pendant vingt jours du 20 décembre du 12 janvier 2009 et ne prévoyait pourtant pas une nouvelle interruption de ses activités au premier semestre 2009.

’’Nous ne prévoyons pas une interruption des nos activités d’ici mars prochain, en dépit du contexte difficile sur le marché international’’, avait assuré à l’AGP le chargé de communication du directeur général de cette entreprise, André Massard.

Depuis un an, la Comilog a revu à la baisse ses prévisions et son ambition de produire entre 3,5 millions et 4 millions de tonnes en 2009. M. Massard avait, en revanche, prévenu que la société pourrait revoir ce chiffre à la baisse si la crise persistait.

M. Massard avait indiqué que la société ’’ne prévoyait pas une réduction des effectifs du moins à court terme’’, soulignant toutefois que si l’entreprise réussit à maintenir sa production autour de 2,5 millions de tonnes pour l’année 2009, il n’y aurait pas de compression du personnel.

La société qui a lancé début avril courant les travaux de construction d’un complexe métallurgique en vue de transformer sur place le minerai de manganèse en produits finis a toutefois indiqué sa production pour l’année 2009, se situerait autour de 2,1 tonnes.

La Comilog, unique opérateur de manganèse, éprouve d’énormes difficultés à écouler son produit. La Chine, son principal acheteur, a revu drastiquement à la baisse ses achats pour cette année, en raison notamment de la crise financière internationale qui la frappe de plein fouet.

C’est pour la première fois, depuis sa création en 1962, que la Comilog connaît une crise qui l’emmène à interrompre sa production. L’entreprise emploie actuellement 1.500 personnes au Gabon, repartis entre les villes de Moanda (lieu de production) et Owendo, au sud de Libreville, où sont localisées ses installations portuaires.

Le manganèse est la troisième ressource du pays, après le pétrole qui emploie près de 15.000 personnes, suivis du bois, gros fournisseur d’emplois après la Fonction publique.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,865FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES