spot_imgspot_img

Gabon: Election présidentielle 2009: la Commission médicale examine les candidats dès lundi

La Commission médicale pour l’élection présidentielle anticipée 2009, par l’intermède de son président Dr Jean Emmanuel Ekey, s’est dite prête, samedi, à entamer dès lundi prochain à partir 8 heures jusqu’à mercredi à19 heures, au Centre hospitalier de Libreville (CHL), les examens médicaux susceptibles d’établir l’aptitude ou l’inaptitude des candidats à la fonction présidentielle par la délivrance d’un certificat médical qui sera remis à chaque candidat et à la CENAP.

Les candidats seront respectivement soumis à l’examen somatique général, un examen cardiovasculaire avec un électrocardiogramme, un électroencéphalogramme, une radiographie pulmonaire et un bilan biologique qui comporte un hémogramme, dosage des lipides, du cholestérol et des tri glycéries, une glycémie, une azotémie, une leucémie et des sérologies qui sont syphilitiques et la sérologie rétrovirale du VIH.

« Ces examens se font dans une structure publique et cette structure publique de référence au Gabon c’est le Centre hospitalier de Libreville (CHL). Aucun candidat n’aura à se déplacer du CHL, voilà pourquoi nous vous avons convoqué ici et non pas dans un hôtel, parce que nous faisons de la médecine », a précisé le président de la Commission médicale pour l’élection présidentielle du 30 août prochain dans son adresse aux candidats et/ou représentants ayant effectué le déplacement du CHL.

Les candidats ou leurs représentants présents à la réunion d’information convoquée ce samedi matin par la Commission médicale ont souhaité que soit prolongé le délai fixé par le ministère de tutelle et la CENAP.

Ils s’estiment en effet inquiets quand aux délais impartis pour le passage aux différents examens médicaux, au regard du temps qui presse pour la constitution des pièces d’Etat civil et autres documents requis pour le dépôt des dossiers de candidature.
L’enregistrement des dépôts de candidature qui s’achève mercredi à 20 heures, a démarré vendredi au siège de la Commission Electorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP).

A ce sujet, unanimement, les membres du bureau de la Commission médicale se sont dis prêts, après avoir mis un dispositif adéquat sur pied, à faire en sorte que les candidats, peu importe le nombre, puissent rapidement passer leurs examens médicaux dans le respect des délais fixés par l’arrêté du ministère de l’Intérieur, chargé de l’organisation des élections aux côtés d’autres départements ministériels.

« Même s’il y a 100 candidats, les examens peuvent se faire en deux (2) jours puisque nous n’avons que cela à faire pendant la période indiquée. Toutes les dispositions ont été prises pour que les délais soient respectés », a affirmé le Pr Jean Raymond Ndjendjé, membre de ladite Commission.

Au nombre des candidats ayant effectué le déplacement on pouvait remarquer, entre autres, la présence de l’ex-premier ministre Jean Eyeghé Ndong, Zacharie Myboto, Jules Bourdès Ogouliguendé, Révérend Tomo, Lasseny Duboze, et bien d’autres hiérarques de la scène politique nationale.

Le candidat proclamé du Parti Démocratique Gabonais (PDG) a été représenté par le Directeur de cabinet du ministère de la Défense nationale.

La commission médicale pour les élections présidentielles est nommée par arrêté du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales, de l’Immigration, et de la sécurité chargé de la Protection civile et se compose du Dr Jean Emmanuel Ecke, Pr jean raymond Nzenzé, Dr Ronsard Ndzigue Mba et Dr Jean Massande.

La date officielle retenue pour la tenue de l’élection présidentielle anticipée de 2009 au Gabon est fixée au 30 août prochain sur l’ensemble du territoire national.

Exprimez-vous!

  1. arreté les gars si c’est l’argent qui vous interesse fait le savoir, car on connait vos motivations. Le debat ne pas sur le poste d’un candidat. Arreté de nous faire pitié les gars, pendant que vous vous conscentré sur le candidat ali, les Mba complote pour marchander notre pays au plus offrant, vigilance…

  2. Mr Mba Abessolo se trouve en se moment a paris à l’hotel select à la sorbonne. A chercher de l’argent et celui-ci est descendu dans un hotel de luxe! comment peut t-on vouloir gerer un pays avec de telle pratique! celui-ci habite dans une maison du valeur de 3 OOO OOO OOO F cfa.

  3. j’écris ces quelques mots pour dire à mes frères gabonais de ne pas baisser les bras.Pendant 40 ans nous avons pleuré et supporté les caprices d’un homme qui ne voyait pas plus que son fauteuil,mais je crois qu’il est temps que les choses changes et que l’on vide de nos pensées des paroles du genre : le pays est géré.c’est le moment de prendre notre l’avenir du gabon entre nos mains.nous en sommes capable.De ce fait,j’ai confiance au franc parlé de Mr Nicolas SARKOZY et j’espère qu’il feras ce qu’il faut pour donner une chance au peuple gabonais de lui prouver sa foi en la Grance.

  4. contrairement à ce que le reste de l’Afrique pensais,la constitution a été respectée dans notre chers pays le Gabon.Mais chaque jour que dieu nous accorde nous prions afin que les choses continue aillent dans le meme sens.Avec la tournure des évènement,on craint que les BONGO comme d’habitude s’opposent au cours normal des choses.On peut le voir avec le comportement adopté par Mr Ali bongo qui refuse d’abandonner son fauteil au ministère de la défense.Il évident qu’en demeurant à ce poste stratégique,si les résultats venaient à lui déplaire,prendre le pouvoir par la force lui serait chose facile.vous savez,ces élections incarnent pour nous le peuple gabonais une chance de connaitre la démocratie tel que le Ghana en Afrique et d’autre pays dans le monde.C’est ainsi que pour une fois dans l’histoire,nous aimerions que la France veuille au bon déroulement de ces élections car quelque soit l’élu ses intérets ne sont pas menacés car les gabonais savent que des accords ont été signés entre nous dans le passé.nous voulons juste un peu de transparence,pour qu’enfin les Hommes qu’il faut puissent etre à la place qu’il faut et que la vrai paix puisse enfin prendre place dans nos coeurs et que nos mères puissent espérer un meilleur avenir pour leurs enfants.

  5. CE GOUVERNEMENT prend trop du temps pour se mettre en place?pourquoi?Une main mise de ce monstre d’Ali.??

    En tout cas Ali élu,on brule le gabon.

  6. Officiellement candidat aux élections présidentielles du 30 août 2009, M. Ali Ben Bongo doit donc démissionner de son poste de Ministre de la défense. Va t-il encore refuser de le faire et gifler les gens qui le lui demandent comme il sait bien le faire???

  7. Il faut qu’on se bouge aussi! le peuple doit faire pression pour que certaines aberrations comme celle que vous citez soient éliminées. Ali ben est candidat et ministre de la défense: il est donc juge et partie…Sauf si le nouveau chef du gouvernement le VIRE de là; ce qui serait logique.
    Et en attendant ce 2° gouvernement et l’éviction d’ABB, les gabonais de tous horizons devraient marcher et crier haut et fort ce qui ne va pas….OYE MBA, EYEGUE NDONG et les autres prennent des risques en affichant leur désaveux au système; tous les gabonais du Gabon et de l’étranger doivent faire de même.

  8. Au fait,Maintenant qu’Ali BEN est candidat à la présidentielle,il doit normalement quitter le ministère de la défense. Qu’en est-il exactement aujourd’hui ? Que les Gabonais se lèvent maintenant ou s’éteignent à jamais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,865FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES