spot_imgspot_img

Gabon : La rallonge de Ndongou pour les cartes d'identité et les récépissés

Réuni en Conseil des ministres le 16 juillet dernier, le gouvernement a décidé d’adopter le projet de décret portant prorogation de la validité de certaines cartes nationales d’identité et des récépissés. Cette mesure doit permettre aux gabonais de s’inscrire sur les listes électorales avant la clôture de l’opération de révision le 21 juillet prochain.

A moins de 6 semaines du vote, le retards ne sont plus permis. Pour éviter les complications administratives et garantir l’accès au fichier électoral, le gouvernement a décidé le 16 juillet dernier en Conseil des ministres de prolonger la validité de certaines cartes d’identités et des récépissés.

«La validité des cartes nationales d’identité et des récépissés qui expirent au cours de l’année 2009 est prorogée d’un an à compter de la date de leur expiration», précise le communiqué, s’inscrivant dans le cadre d’article 51 de la Constitution.

Cette disposition du gouvernement répond aux appels lancés par certains candidats sur la justesse des délais pour permettre à tous les gabonais de se doter de leurs pièces d’identité, dont les opérations de délivrance fait encore chaque année des laissés pour compte.

Le ministre de l’Intérieur avait fustigé à cet effet les compatriotes qui participent aux lenteurs et à l’engorgement des procédures en attendant les périodes électorales pour se faire établir leurs pièces.

Il avait également rappelé à l’ordre les détenteurs de récépissés qui ne partent pas récupérer leurs documents définitifs. Ceux-là avaient d’ailleurs été appelés à récupérer leurs pièces à travers les listes publiées dans le quotidien l’Union le 13 juillet dernier.

Quant à ceux dont les récépissés sont arrivés à expiration, «nous avons décidé de proroger d’un an la validité des récépissés d’identité près à expirer. Et mieux, nous avons même pris des dispositions pour intensifier la production de ces récépissés», avait ajouté Jean François Ndongou.

Cette disposition devrait également résoudre une partie du problème posé par le candidat indépendant, Bruno Ben Moubamba, qui avait lancé un appel au chef de l’Etat face aux mêmes difficultés que rencontrent les gabonais de France.

Il avait proposé à cet effet la mise en place urgente de facilités administratives afin de permettre aux gabonais résidant à l’étranger de prendre part massivement à cette élection cruciale de la vie politique du pays.

«La procédure actuelle revient à nier la citoyenneté des membres de la diaspora gabonaise, à les exclure de la communauté nationale sous prétexte qu’ils résident à l’étranger ! Alors même qu’ils constituent, comme nous qui vivons au Gabon, une force vive indispensable !», avait-il estimé.

L’opération de révision des listes électorales a débuté le 11 juillet dernier et se poursuivra jusqu’au 21 juillet prochain pour être traitées du 22 au 31 juillet puis «éditées et affichées» du 1er au 5 août avant l’enregistrement des réclamations du 6 au 8 août prochains.

Le ministère compte remettre les listes définitives à la CENAP le 15 août, avant d’entamer le lendemain la distribution des cartes électorales.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,865FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES