spot_imgspot_img

Gabon: Dr Daniel Mengara face à la presse mercredi prochain

Daniel Mengara, leader du mouvement « Bongo Doit Partir » (BDP), anime une conférence de presse mercredi à la Chambre de commerce de Libreville, avec en pointe de mire l’annonce officielle de sa candidature à la prochaine élection présidentielle anticipée, a-t-on appris auprès des organisateurs.

Au cours de cette conférence de presse, le Dr Daniel Mengara devrait livrer, dans son propos, les grandes lignes de son programme d’action afin de solliciter, comme les autres prétendants à la magistrature suprême, les suffrages des citoyens gabonais lors du scrutin du 30 août prochain.

Daniel Mengara, arrivé lundi à Libreville après moult atermoiements, revient des Etats Unis d’Amérique où il s’est exilé pendant onze en participant, via le net, au débat sur les politiques nationales de développement.

Exprimez-vous!

  1. J’attire l’attention des dirigeants du BDP sur l’attitude d’un certain THIERRY MADIBILA qui siège au bureau de la commission électorale de marseille. Ce monsieur inscrirait des gens de façon fictive sur la liste électorale, des personnes qui seraient favorables au PDG. Il dit aux étudiants favorales au docteur Mengara que nous ne devons pas voter pour Mengara car sa candidature ne sera pas retenue, et nous encourage à voter le PDG. Et depuis là je recherche les membres du BDP à marseille pour leur donner cette information. Le numéro de téléphone de ce monsieur répond au 0667667863, son nom est MADIBILA THIERRY.

  2. Nous savons tous que notre constitution est de celle d’une république bananière. Bongo la taillait comme il voulait à son profit. Pour se maintenir au pouvoir ou pour ne pas être évaincé par un opposant radical et populaire rentrant d’exil. Une constitution de type à la congolaise comme celle de Sassou. Le Gabon n’a pas de constitution la soit disant constitution existante est celle de Bongo. Cest nimporte quoi de vouloir éliminer certaines candidatures parce qu’on n’a pas séjourner au bled durant les 3 derniers « siècles ». soyons sérieux ceux qui se réclament des idéaux de paix sont les premiers à lutter contre cette paix,en mainipulant la loi pour des interêts personnels et familiaux. J’ai honte de notre constitution. preuve une élection présidentielle à un tour, un Gabonais qui ne peut se présenter pour ne pas avoir vécu sur le terrtoire durant x temps. Si ça continue on n’echappera pas à la règle de la discontinuité . d’après cette théorie, lorsque un nouveau système vient remplacer l’ancien,ou lorsqu’un nnouveau système vient détruire l’ancien cela ne peut se passer dans le calme. Il y a toujours une crise à la dissolution de l’ancien système. l’hypothèse de la crise n’est pas à écarter d’autant plus que nos nos institutins ne valent rien. Le pdg n’a pas l’habitude d’accepter la défaite.Le ministre de l’interieur aura-t-il le courage d’annoncer la victoire d’un MENGARA ou d’un MAMBOUDOU ? Attendons voir………….

  3. Daniel Mengara devrait profiter de sa présence dans son pays pour rendre public sa candidature à la présidentielle anticipée. Rappelons qu’il avait déjà fait acte de candidature à cette élection à Paris au courant du mois de juin 2009 (voir photo.) Sa politique vise, pour une meilleure gouvernance, à un changement radical du pays. Pour plus d’information allez sur son site de campagne : http://www.mengara.com.

    Mais sa candidature, difficilement acceptable par la cour constitutionnelle car ne respectant pas la présence continue sur le territoire national, devra bénéficier de la « clémence » des autorités politiques ou de l’instauration d’un nouveau rapport de force. Le plus important demeure cependant la participation de ce fils du pays au débat démocratique qui s’ouvre. A l’heure actuelle, le Gabon doit se nourrir et s’enrichir des analyses et des propositions de tous ses fils et filles. Et pour prévenir les conflits de demain, les gabonais doivent éviter l’exclusion de leurs frères et permettre à Mengara de se présenter. Car n’oublions pas, l’exclusion de Ouattara du débat politique fût une des causes de la crise ivoirienne actuelle. La participation de Mengara implique néessairement une sérieuse entorse à la constitution. Les autorités iront-elles jusque-là ? C’est possible. Mais elles le feront uniquement pour contrecarrer la montée en puissance populaire de l’opposant Bruno Ben Moubamba. Car la mue de ce dernier de porte parole de la société civile en opposant neuf et sans casserole est de plus en plus perceptible sur le terrain.

  4. Ce que je demande aux gabonais c’est de s’inscrire massivement et donner au Gabon un nouveau destin, Ali B, OYÉ MBA, MBA OBAME, EYEGHE NDONG, tous reclame l’héritage politique du defunt président OMAR BONGO ONDIMBA, nous savons le contenu de cet hétage, ils se sont servis du Gabon pour être tous des milliadaires, ils n’ont pas servi le Gabon et son peuple. Je vous prends en exemple le Cas OYÉ MBA, aujourd’hui il est à l’origine des injustices salariales entre ceux avant 1990 et ceux d’après 1990, il avait cassé les salaires, la raison le Gabon est en crise et nous allons ouvrir des fonds pour des générations futures, alors qu’à cette periode précise le Gabon était dans une situation financière favorable, et Bongo a pu acheté les chateaux , pendant ce temps jusqu’aujourd’hui ce décalage de salaire existe toujours, ce qui explique les grêves actuelle des salaires dans tous les secteurs de la fonction publique. Deuxième bétise d’OYÉ MBA, il a hérité du ministère de mines, lorqu’il arrive, il trouve un projet que le ministre ONOVIET avait commencé, logé les agents économiquement faibles du ministère des mines, la cité en question se trouve à agondjé,le ministre sortant a construit soixante villas avec le concours de la SNI et logé 60 fonctionnaires des mines et à l’époque d’ ONOUVIET ils sont propriétaires aujourd’hui . Quand OYÉ MBA arrive au ministère des mines, il annule projet, le resultat c’est la grêve qu’il a connu avant l’annonce de sa candidature, je vous demande de lire son discours d’investiture, il dit le toit pour tous c’est du mensonge. Ali ne connait pas la souffrance des gabonais c’est un parvenu, il fait des follies avec l’argent du contribuable. EYEGHE a été incapable pendant son mandat de premier ministre de repondre positivement aux différentes grèves. Donc le clan Bongo ne doit pas distraire les Gabonais, il faut les gabonais tournent la page pour un nouveau destin, je vous en supplie, sinon demain vous allez amèrement regetté la bétise de votre choix. QUE DIEU BÉNISSE LE GABON

  5. les gabonais aujourd’hui et moi qui suit gabonais je dis non a ali bongo car ce pays est a nous tous et je soutient DOCTEUR MENGARA au senegal

  6. moi je voterais bien pour le biafrai, ali comme ça au poins il va remettre le Gabon sur les rails! parce nous les gabonais on est trop paresseux et dormeur, alors je propose au compatriote de voter ali! parce paradoxalement c’est lui qui est le plus apte à conduire le Gabon en ce temps de crise!

  7. Je ne suis pas pédégiste mais je suis contre ce genre de dérive: Ali n’est pas biafrais.C’est de la haine gratuite.Essayons de maitriser nos passions (trites). Ali est gabonais comme nous tous. on lutte contre le système.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,865FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES