spot_imgspot_img

Gabon: Ogouliguende et Mehdy Teal pourraient s’inviter dans la course au scrutin présidentiel anticipé du 30 août

Jules Aristide Bourdes Ogouliguende, ancien président de l’Assemblée nationale, leader du Congrès pour la Démocratie et la Justice (CDJ, opposition) et Mehdy Teal, ancien ministre de la Communication, actuel premier adjoint au maire de Libreville et hiérarque du Parti Démocratique Gabonais (PDG), ont été examinés mardi par la Commission médicale pour l’élection présidentielle à venir au Centre Hospitalier de Libreville (CHL).

Resté discret depuis le début des déclarations de candidatures à l’élection présidentielle anticipée du 30 août prochain, le leader du Congrès pour la Démocratie et la Justice (CDJ), Jules Aristide Bourdes Ogouliguende, aperçu lors de la réunion convoquée samedi dernier par la Commission médicale pour l’élection présidentielle, selon une infirmière du CHL, ayant requis l’anonymat, a été passer ses examens médicaux ce mardi en vue de compléter son dossier de candidature.

Même si la discrétion reste de mise au siège de son parti, des sources concordantes annoncent la déclaration imminente de sa candidature à la quête du fauteuil présidentiel.

Plus discret encore, le premier adjoint au maire de Libreville, hiérarque du parti au pouvoir, Mehdy Teal a été surpris ce matin par la presse entrain de se faire examiner par le personnel soignant de la Commission médicale pour l’élection présidentielle créée par le ministère de l’Intérieur afin de faciliter l’obtention des certificats médicaux requis dans la composition des dossiers de candidature pour ce scrutin anticipé.

Estimé à près d’une quinzaine, il y a quelques jours, le nombre de postulants à la présidentielle de la fin du mois prochain, pourrait avoisiner sinon dépasser la vingtaine avant la fermeture mercredi à 19 heures des dépôts de dossiers à la Commission Electorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP), en attendant le verdict de la Cour Constitutionnelle sur la validation définitive des candidatures.

Après le coup d’éclat des candidatures en indépendant de Jean Eyeghe Ndong et André Mba Obame issus des rangs du PDG, Casimir Oye Mba, vice-président du Parti Démocratique Gabonais, comme l’ancien Premier ministre sus cité, a également convoqué la presse ce matin aux fins de déclarer la sienne en indépendant.

Le PDG a investi son porte-étendard, Ali Bongo Ondimba, dimanche dernier au cours d’un Congrès extraordinaire axé sur l’investiture du candidat officiel de cette formation politique pour l’élection présidentielle.

Exprimez-vous!

  1. La candidateur de Monsieur Ogouliguendé est une des rares qui va rehausser le niveau des prétendants au fauteuil de président du Gabon. Pour vu que les Gabonais en soient conscient. Vopila un opposant avec des convictions et ce sera une bonne chose de voir une personne de cette envergure donner un nouvel élan à notre pays. Je suis FANG, vivant en france depuis 1992, et cet homme est un des rares intellectuel qui defend son pays à l’extérieur pas comme les opposants alimentaires qui crient famine au Gabon loin du pouvoir, mais comme un véritable Gabonais qui reconnait que nous appartenons à ce pays, mais ce pays ne nous appartient pas, nous devons le chérir et non le dilapider omme l’a fait le PDG et ses cadres par leur enrichissement inconsidéré, et qu’ils veulent encore piller par tous les moyens.
    Mes chères frères et soeurs, Faisons barrage et votons pour quelqu’un qui pense Gabon d’abord, et non mon ventre D’abord.
    Je me souvient d’un Président de l’assemblée Nationale du Gabon, qui avait démissionné de son poste, fidèle à ses convictions pour refuser le dictat du PDG sur une assemblée multipartiste voulu par le peuple Gabonais.
    JABO, Présente toi au jeunes Gabonais qui veulent te connaitre.
    MONEFANG!

  2. Ce que je demande aux gabonais c’est de s’inscrire massivement et donner au Gabon un nouveau destin, Ali B, OYÉ MBA, MBA OBAME, EYEGHE NDONG, tous reclame l’héritage politique du defunt président OMAR BONGO ONDIMBA, nous savons le contenu de cet hétage, ils se sont servis du Gabon pour être tous des milliadaires, ils n’ont pas servi le Gabon et son peuple. Je vous prends en exemple le Cas OYÉ MBA, aujourd’hui il est à l’origine des injustices salariales entre ceux avant 1990 et ceux d’après 1990, il avait cassé les salaires, la raison le Gabon est en crise et nous allons ouvrir des fonds pour des générations futures, alors qu’à cette periode précise le Gabon était dans une situation financière favorable, et Bongo a pu acheté les chateaux , pendant ce temps jusqu’aujourd’hui ce décalage de salaire existe toujours, ce qui explique les grêves actuelle des salaires dans tous les secteurs de la fonction publique. Deuxième bétise d’OYÉ MBA, il a hérité du ministère de mines, lorqu’il arrive, il trouve un projet que le ministre ONOVIET avait commencé, logé les agents économiquement faibles du ministère des mines, la cité en question se trouve à agondjé,le ministre sortant a construit soixante villas avec le concours de la SNI et logé 60 fonctionnaires des mines et à l’époque d’ ONOUVIET ils sont propriétaires aujourd’hui . Quand OYÉ MBA arrive au ministère des mines, il annule projet, le resultat c’est la grêve qu’il a connu avant l’annonce de sa candidature, je vous demande de lire son discours d’investiture, il dit le toit pour tous c’est du mensonge. Ali ne connait pas la souffrance des gabonais c’est un parvenu, il fait des follies avec l’argent du contribuable. EYEGHE a été incapable pendant son mandat de premier ministre de repondre positivement aux différentes grèves. Donc le clan Bongo ne doit pas distraire les Gabonais, il faut les gabonais tournent la page pour un nouveau destin, je vous en supplie, sinon demain vous allez amèrement regetté la bétise de votre choix. QUE DIEU BÉNISSE LE GABON

  3. C’est sûr Zici,je pense effectivement qu’on s’attend à un vrai scénario digne du pdg. Ce sera plus que de la tricherie, ce sera un véritable passage en force.Ces scénarios ont commencé au sein du pdg et ça ne s’arrête pas.Mais cette fois ci nous tenons mordicus. ce qui est sûr le pays est déjà vendu, c’est pour l’arracher des mains des bongoistes que nous allons voter,que nous allons nous battre.

  4. Ali Bongo va tricher, nous le savons tous. Il a eut l’audace de s’annoncé candidat du consensus alors même que les tatus du PDG ne prévoyait pareil mode de désignation. Que les status du PDG soit publié et que l’on démontrer au yeux du monde sa grossière tricherie. Que les militants et ex-PDGistes engangés dans la course prédidentielle lui porte plainte auprès de la CENAP. Que sa candidature soit disqualifiée. Que cet USURPATEUR soit acculé et isolé. Qu’on lui apprenne UNE FOIS POUR TOUTE QUE LE GABON EST UNE REPUBLIQUE ET NON UNE MONARCHIE!!!.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,846FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES