spot_imgspot_img

Gabon : La CONASYSED reprend les épreuves du Baccalauréat

Les enseignants fédérés au sein de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) ont regagné le 30 juillet les différents centres d’examen pour la poursuite des corrections et des épreuves facultatives du Baccalauréat, qu’ils avaient perturbé le 27 juillet dernier. Cette décision fait suite à la satisfaction de leurs revendications par le ministère de tutelle, notamment le paiement des primes de vacation.

Les élèves peuvent poursuivre sereinement les épreuves facultatives qui doivent clore la session 2009 du Baccalauréat, après une année mise en péril par la plus longue grève des enseignants que le pays ait connu.
Après un démarrage réussi, les épreuves avaient été perturbées par un mouvement d’humeur des agents de la CONASYSED affectés dans les centres d’examens le 27 juillet dernier.
Après les négociations obtenues avec le ministre de tutelle, Michel Menga, les enseignants grévistes ont repris du service ce 30 juillet pour le bon déroulement de la fin des épreuves.
Ce revirement intervient à la suite des réponses favorables du ministère de tutelle et celui de l’Economie et des Finances, qui se sont notamment matérialisées par le paiement des primes de vacation.
Un communiqué de la direction centrale des affaires financières du ministère de l’Education nationale et de l’Instruction civique affiché au siège du Syndicat de l’Education nationale (SENA) annonce également que les primes des examens de l’année écoulée seront payées le 3 août prochain, à la trésorerie provinciale de l’Estuaire.
«Dans le même ordre, d’idées, le ministre a rassuré que celles de l’année en cours le seront également à la fin de la correction des examens du Baccalauréat et de l’entrée en sixième», a ajouté Fridolin Mvé Messa, modérateur de la CONASYSED.
Les enseignants syndiqués ont toutefois laissé entendre qu’ils pourraient perturber le second tour des épreuves du Baccalauréat si les primes du Brevet d’études du premier cycle n’étaient pas versées dans les délais impartis.
Les négociations avec la tutelle ont également permis à la CONASYSED d’obtenir la réévaluation du taux de paiement des vacations.
La surveillance des examens a été relevée à 5000 francs CFA par heure pour tous les enseignants, alors que la correction des copies a été revue à 3000 francs CFA pour 12 copies au Certificat d’études primaires (CEP), 4000 francs CFA au BEPC et 5000 francs CFA pour le Baccalauréat.
Plusieurs questions à l’ordre du jour ont cependant été reportées à des négociations ultérieures. Il s’agit notamment des revendications des enseignants sur l’allocation des parcelles de terrains, la mise en place d’une mutuelle des enseignants, ou encore l’intégration de 551 enseignants auxiliaires des promotions 2005-2008 de l’Ecole nationale des instituteurs (ENI) et de l’Ecole normale supérieure d’enseignement technique

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,865FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES