L’Ambassadeur du Maroc au Gabon, Ali Bojji, a tenu à rappeler, jeudi, dans un communiqué parvenu à la rédaction de GABONEWS, à l’occasion de la célébration du dixième (10ème ) anniversaire de l’intronisation de Sa Majesté Mohammed VI, les principaux axes de la coopération bilatérale entre le Gabon et le Maroc.

TEXTE INTÉGRAL

I- RELATIONS POLITIQUES :

« Depuis l’établissement de leurs relations diplomatiques, le Maroc et le Gabon entretiennent des liens étroits ayant pour fondement l’amitié sincère et profonde qui liait Feu Sa Majesté le Roi Hassan II et Feu le Président El Hadj Omar BONGO ONDIMBA, amitié qui s’est poursuivie avec Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Les visites de haut niveau échangées entre les deux pays, durant les dernières années, attestent de la qualité exceptionnelle et exemplaire de ces relations. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a effectué plusieurs visites à caractère officiel ou privé au Gabon (en septembre 2002, juin 2004, février 2005 et février 2006). Pour sa part, Feu le Président El Hadj Omar BONGO ONDIMBA a effectué plusieurs séjours au Maroc.

S’agissant de la question de l’intégrité territoriale du Royaume, le Gabon a toujours manifesté son appui constant et ferme, ainsi que son engagement aux côtés du Maroc.

Lors de la Visite Royale au Gabon en février 2005, Feu BONGO ONDIMBA a réitéré à Sa Majesté le Roi l’attachement résolu du Gabon concernant le parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc.

De même, lors du Conseil des Ministres tenu le 3 mai 2007, le Gouvernement gabonais s’est félicité de l’Initiative marocaine pour la négociation d’un statut d’autonomie de la région du Sahara, la qualifiant de proposition « constructive » et « novatrice ».
II – Relations économiques et commerciales :

Ces relations s’inscrivent dans la dynamique créée par les Visites Royales et Présidentielles. Les opérateurs économiques marocains accordent un intérêt croissant au marché gabonais.

1) – Echanges commerciaux :

Ces échanges sont relativement importants en comparaison avec les autres pays africains. Ils sont marqués par un fort déséquilibre au profit du Gabon. Ce dernier occupe la 2ème place parmi les fournisseurs du Maroc en Afrique subsaharienne et se situe au 10eme rang en tant que client du Maroc.

Les exportations gabonaises au Maroc sont constituées essentiellement du bois et de produits divers d’origine animale et végétale. Le Maroc, pour sa part, exporte vers le Gabon principalement les produits alimentaires, les demi-produits divers, les biens d’équipements industriels, les fils et câbles électriques, les vêtements, les chaussures …etc.

Une mission d’hommes d’affaires marocains, organisée par le Centre Marocain de Promotion des Exportations (CMPE), a séjourné à Libreville, du 22 au 24 octobre 2007, pour renforcer les échanges commerciaux et développer le partenariat économique avec le Gabon.
Des représentants du secteur pharmaceutique marocain se sont rendus au Gabon en juin 2008 pour promouvoir l’industrie pharmaceutique marocaine.

2) – Economie Forestière :

A l’heure actuelle, seule la société « Contre-plaqués et Emballages du Maroc » (CEMA) du Groupe ATLAS Bois, créée en 1997 au Gabon, opère dans le domaine de la transformation du bois destiné à l’exportation.
Le 25 septembre 2008, Feu El Hadj Omar BONGO ONDIMBA a présidé à Libreville la cérémonie de signature de la Convention relative au projet d’exploitation et de développement des plantations d’eucalyptus de Ndouaniang au Gabon. Cette Convention a été signée par le Ministre de l’Economie Forestière et par le PDG et les responsables de Cellulose du Maroc.

La Convention prévoit l’exploitation par Cellulose du Maroc de 620 hectares issus du reboisement expérimental entrepris entre 1979 et 1983 par la société SOGACEL qui n’existe plus et la plantation d’eucalyptus sur 20 000 hectares.

3) – Industrie de transformation :

A l’issue de sa visite privée au Maroc en février 2006, Feu El Hadj Omar BONGO ONDIMBA avait reçu à Rabat puis à Libreville, le Directeur Général de la société « ANK International », une société marocaine spécialisée dans l’amidon, les colles et les produits chimiques.
Le 14 novembre 2008, l’illustre défunt a présidé, dans la région de Franceville, la cérémonie de pose de la première pierre concernant le projet de construction d’une unité industrielle de 23 000 hectares destinée à extraire de l’amidon du manioc.

4) – Transport aérien et routier :

Lors de la récente visite au Maroc de S. E. M. Sylvestre RATANGA, Ministre des Transports et de l’Aviation Civile, le Maroc et le Gabon ont signé le 17 juillet 2009 un nouvel accord aérien destiné à remplacer celui de 1977 devenu caduc. Une Convention de coopération technique bilatérale a également été signée à cette occasion.

En prélude à ces signatures, une mission d’experts marocains représentant le Ministère des Transports, la RAM et l’ONDA s’est rendue à Libreville en mai 2009. Des actions de coopération ont été initiées dans les secteurs des transports routiers et aériens, de la navigation et de la sûreté aériennes.

5) – Dragages des ports :

La société gabonaise SATRAM dont le propriétaire est un maroco-gabonais a investi 327 millions de dirhams dans le rachat de DRAPOR lors de sa privatisation en 2007.

6) — Agriculture :

Les deux pays ont signé, le 24 avril 2006 à Rabat, un Protocole de coopération agricole et du développement.
A cet effet, une délégation marocaine du Ministère de l’Agriculture a effectué, en juin 2006, une mission au Gabon dans le but d’identifier des projets de coopération dans les secteurs de la production végétale et animale.

7) – Télécommunications :

En février 2007, Maroc Télécom a signé avec le Gouvernement gabonais l’accord de cession de 51% du capital de Gabon Télécom et sa filiale de téléphonie mobile Libertis. Un programme d’investissement ambitieux étalé sur 5 ans destiné à moderniser le secteur des télécommunications et à améliorer sa qualité a été annoncée à cette occasion. Il est estimé à 100 milliards de Francs CFA.

8) – Secteur financier :

En novembre 2008, la Banque marocaine d’Attijariwafa Bank (AWB) a acquis 59% du capital de l’Union Gabonaise de Banque (UGB), deuxième banque au Gabon. Le Président d’AWB a effectué, en mars 2009, une visite de travail au Gabon au cours de laquelle il a été reçu notamment par Feu El Hadj Omar BONGO ONDIMBA, le Premier Ministre, le Ministre de la Défense Nationale et le Ministre des Finances.

9) — Secteur minier :

Un groupe marocain a obtenu des permis d’exploration aurifère dans deux régions au Gabon. Pour l’un d’eux, les études de faisabilité sont achevées.

III – Éducation et formation :

Dans le domaine de la coopération culturelle et de la formation, le Maroc s’est toujours montré disposé à accueillir les étudiants et stagiaires gabonais dans ses différentes structures de formation. Chaque année, un quota de 40 places pédagogiques avec bourses marocaines est accordé au Gabon.
Le total des étudiants gabonais qui poursuivent leur formation au Maroc, s’élève actuellement à environ 300 étudiants.

Plusieurs cadres gabonais suivent des stages de formation organisés régulièrement au Maroc dans les domaines de la santé, de l’eau potable, de la pêche, de l’entretien routier et des douanes.
Le Maroc est fier d’avoir formé des centaines de cadres gabonais, civils et militaires, qui occupent aujourd’hui de hautes fonctions au sein de l’administration gabonaise et du secteur privé.

– Secteur de la santé

Des coopérants marocains exercent depuis plusieurs années au sein de la clinique El Rapha et de l’hôpital Militaire d’Instruction des Armées Omar BONGO ONDIMBA.
Un nouveau jalon dans la coopération en matière de santé sera posé bientôt avec la signature attendue de la convention de partenariat sur la formation des personnels de santé à l’Institut National de Formation d’Action Sanitaire et Sociale (INFASS).

Le soutien institutionnel et pédagogique sont les principaux axes de cette convention ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here