spot_imgspot_img

Gabon : Les Nations Unies se préparent au rush électoral

Le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a reçu le 30 juillet dernier à Libreville le représentant résident du système des Nations Unies au Gabon, Bintou Djibo, pour faire le point sur la transparence et la fiabilité du processus électoral. La représentante des Nations Unies a notamment demandé la désignation d’un point focal au sein du ministère de l’Intérieur pour assurer la sécurité du personnel des Nations Unies au Gabon durant la période électorale.

Alors qu’il ne reste plus que trente jours avant l’élection présidentielle du 30 août prochain, la représentante des Nations Unies au Gabon, Bintou Djibo, a rencontré le 30 juillet dernier le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, pour faire le point sur le processus électoral et la transition politique.

Le respect de la Constitution, la transparence et la crédibilité des élections étaient à l’ordre du jour, dans le cadre du soutien des Nations Unies pour le renforcement de la bonne gouvernance.

«Je me réjouis que le processus se passe très bien. Nous observons et nous attendons de voir la suite», a déclaré le représentant résident du système des Nations Unies au Gabon, Bintou Djibo.

Cette rencontre a également permis à la représentante des Nations Unies de préparer la sécurité des agents des Nations Unies durant la période électorale, lors desquelles ils peuvent devenir des cibles privilégiées en cas de trouble.

«Tout le personnel des Nations Unies est sécurisé par le gouvernement», a indiqué Bintou Djibo.

«Je venais voir le ministre de l’Intérieur pour qu’il puisse nous designer un point focal qui pourra s’occuper de la sécurité du personnel du système des nations unies», a-t-elle expliqué.

Cette personne doit permettre aux agents des Natios Unies de disposer au ministère de l’Intérieur d’un interlocuteur unique qui s’occupe de la sécurité des agents et gère les périodes de crise.

Exprimez-vous!

  1. Maganga Moussavou avait tout pour réussir, tout pour devenir président de la république. En 1990 il crée le CRP qui deviendra ensuite PSD. Il y a un problème Maganga Moussavou est un homme qui aime l’argent et les honneurs et tout le « bling bling « » qui va avec. Hautin et imbu de sa personne, il a un égo démesuré. Le PSD est un parti qui a été crée pour servir les seuls intérêts de la famille Maganga Moussavou . Sa femme Albertine Maganga Moussavou est vice présidente du parti, sa fille Inès Maganga Moussavou est trésorière, son fils Biendi Maganga Moussavou est avec ses oncles Ibrahim Bignoumba moussavou et Georges Moussavou un des six vices présidents.

    Au milieu des années 90 il goûte à son premier gouvernement comme ministre d’Etat chargé de la planification et de l’aménagement du territoire. Evincé du gouvernement, il se présente aux élections présidentielles de 1998 avec comme slogan « Tournons la page ». Battu, il se rapproche peu à peu de la majorité présidentielle avec l’aide et l’encouragement du Général Idriss Ngari neveu d’Omar Bongo dont il est devenu depuis le valet. Redevenu ministre depuis, il a été ces dernières un des plus grands défenseurs du dictateur Omar Bongo allant jusqu’à défier sur un plateaux télé l’indéboulonable Zacharie Myboto.

    Aujourd’hui cet homme est avec Ali Bongo un des seuls à être rester au gouvernement alors qu’il est candidat à l’élection présidentielle du 30 août prochain. En fait Maganga a enterré ses ambitions présidentielles depuis bien longtemps. Sa candidature aujourd’hui est une candidature d’imposture, en fait Maganga Moussavou est en mission pour Ali Bongo et Idriss Ngari afin de divisé les voix dans le sud du Gabon ou du moins à Mouila le seul endroit du pays ou il lui reste un peu de popularité. Dire du mal de Pierre Mamboundou et le diaboliser est sa mission.

    Bref Maganga Moussavou est un Rénovateur du PDG qui ne dit pas son nom. C’est triste pour ce Monsieur qui avait tout pour devenir président, il a choisi la « POLITIQUE DU VENTRE » expression qu’il avait lui-même forgé pour qualifier la politique des opposants qui s’étaient ralliés à Omar Bongo dans les années 90. Maganga Moussavou est un candidat radioactif.
    VOTEZ ALI BONGO C’EST COMME REPEINDRE UN MUR POURRI, LA PEINTURE NE TIENDRA JAMAIS.

  2. Avis aux Gabonais de Dakar et plus précisement à ceux de OUAKAM,j’ai le plaisir de vous réitérer qu’une importante causérie politique sera animée demain 2 août par la fédération de l’upg-dakar dans ledit quartier à 19h00.

    La rencontre se fera au terminus des cars rapides,donc à la boutique Diallo.Vu l’importance du message qui sera délivré,la présence de tous est vivement souhaitée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,846FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES