spot_imgspot_img

Alerte: Blogging en Live: Aggression policière commanditée par Ali Bongo contre les manifestants de la liberté au Gabon

Les nouvelles en provenance du Gabon font état d’une aggression policière armée contre les militants de la liberté qui ont manifesté aujourd’hui à Libreville pour demander la démission d’Ali Bongo du gouvernement et des élections transparentes.

Des militants du BDP-Gabon Nouveau faisant partie de la marche nous informent en temps réel par téléphone d’une débandande de la foule sous les tirs de gaz lacrimogène et même de balles réelles.

11h16, heure du Gabon: Un journaliste de RTN contacté au téléphone par le Dr. Daniel Mengara a fait état d’une débandade sans pareil et au moins plusieurs blessés très graves qui serait proche de la mort.

11h52, heure de Libreville: Revirement spectaculaire à Libreville. Les gendarmes et policiers envoyés par Ali Bongo mater les milliers de partisans de la liberté se sont alliés aux populations. Ils font corps avec les manifestants et ont décidé de ne plus réprimer alors même que les manifestants commencent à brûler tout ce qui peut leur tomber sous la main.

12h30, en présence d’une bonne partie des leaders de l’opposition, les manifestants ont essayé une marche vers la présidence de la République avant d’être stoppés par un barrage policier.

Nous vous tenons au courant de la situation au fur et à mesure.

Ali Bongo ne passera pas. Pas cette fois. Les Bongo doivent partir.

BDP-Gabon Nouveau

Exprimez-vous!

  1. Abdou ramane tu parles comme si tu ne connaissais pas les réalités gabonaises. Quelle démocratie y a t’il au Gabon ? Hein ? Les urnes et les fameux journalistes qu’on a achète juste pour distraire les gens. C’est ça la démocratie ? BEN LADEN a raison ! Il n’y a que la guerre que ces malfrats ingrats comprennent !

  2. BEN LADEN STP STOP AVEC TES CONNERIES NOUS SOMMES TOUS DES RESPONSABLES ET JE RESTE PERSUADE QUE LA VIOLENCE QUE TU PRONES PUISSE ETRE LA SOLUTION…QUELQUE SOIT L’ENDROIT OU TU TE TROUVE COMMENCE PLUTOT A AIDER TES FRERES ET SOEURS… EN LEURS ENLEVANT LE SYNDROME QUI HANTE LEURS PENSEES, AIDE TOUS CES GENS A COMPRENDRE QU’ ILS NE SONT PLUS OBLIGE A SUIVRE LES CHOSES COMME DES MOUTONS ET QU’ILS SACHENT QUE LE BULLENTIN DE VOTE EST L’UNIQUE « ARME » QUI PERMETTRA DE FAIRE LA DIFFERENCE… LA VRAI DIFFERENCE…

  3. Donnez-moi ce qu’il faut et je vous expédie Alain Bongo de son gros trou du cul en vitesse. Je le tue, je le descends, je le liquide … !
    Une grenade, un calibre-12, une balle de chevrotine, et l’affaire sera réglée !

  4. Bonjour,
    vous êtes apparemment disqualifié pour être candidat à l’élection présidentielle.
    OK.
    La raison semble être la garantie financière que vous n’avez pas pu fournir ( la caution ).
    Mais je ne comprends pas là.
    Vous êtes et vous devez être le premier à savoir quelles sont les conditions prévues pour postuler comme candidat à la fonction de président de la République du gabon.
    Pourquoi n’avez-vous pas pris les dispositions nécessaires pour remplir les conditions requises, en vigueur?
    Finalement, Mengara, tout docteur de je ne sais quoi que vous êtes, vous n’êtes qu’un agitateur sur internet et un aventurier.
    Vous me faites penser à Mathias Dzon, l’autre connard d’un pays voisins sur qui beaucoup avaient fondé des espoirs.

  5. @ BEN LADEN

    Je suis ENTIEREMENT du meme avis que toi.

    Au pays des autres on dit « if you live by the nana/sword you die by the nana/sword ». Si « Ali Bongo Ondimba » ne connait que la violence, alors MONTRONS-LUI la violence car c’est SEULEMENT avec la violence qu’il VEUT/PEUT partir.

    Il ne faut PAS se laisser INTIMIDER par un gros plouc gai GAY obese avec ses grosses babines et des cheveux passes au fer a repasser comme un pauvre rat de gouttiere sorti du fin fond d’Arambo ! Damn!

    C’est la violence qu’il/s veut/lent ?

    Ok! Meme les « intellectuels »/lettres P-E-U-V-E-N-T etre VIOLENTS !

    Il faut alors s’ORGANISER et commencer deja a REPERER tous leurs DOMICILES. Le Gabon/LBV est petit et on va bien voir ou ils iront se cacher. Heureusement qu’aucune personne n’a (encore) ete TUEE ! Car le jour ou le PREMIER GABONAIS va tommber, ce SERA ce qui METTRA LE FEU AUX POUDRES et la declaration de G-U-E-R-R-E (officielle) !

    Et qui sont encore TOUS CES BRAZZA BLEUS/VERTS qui tirent (ENCORE) des bombes lacrymogenes sur d’autres Gabonais ? Sont-ils fous ? N’ont-ils pas encore compris que le TEMPS A CHANGE ? Ils ont (encore) PEUR de QUOI ? De QUI ? D’un pauvre type qui TOUTE SA VIE s’est TOUJOURS senti MAL AIME – meme par son propre pere et dans sa propre famille – et a choisi la VIOLENCE/la BRUTALITE pour compenser un EGO LABILE et SCHIZOPHRENE ?

    Au Gabon, on n’a pas encore VU ce qu’est CAPABLE de faire un HOMME QUI VOIT ROUGE ! Ce n’est plus qu’une affaire de temps, car comme on dit, « qui vivra, verra » !

    Da zhaohu,

    Wànshìtong

  6. Les élections n’auront pas lieu,il faut d’abord un affrontement Ali contre le PEUPLE et le PEUPLE CONTRE ALI.Les élections ne servent dans une monarchie sans institutions crédibles. Le seul moyen reste la Révolution, la VRAIE,pour l’indépandance de notre pays.La vraie indépendance pas celle de la FRANCE à FRIC.Ali n’est pas seul,il faut démoraliser toute son équipe.Il faut maintenant interdire de PDG.On ne veut plus,ils n’ont jamais été démocrates.Il faut maintenant faire craquer toute son équipe.

  7. Une Balle, Une Seule Balle suffit. Et le Peuple Gabonais est libéré de l’oligarchie bongoïste-françafricaine.

    Je demande à un tireur d’élite de viser le crâne d’ali bongo, lors de sa prochaine sortie dans la foule. Personne ne pleurera la mort d’Ali Bongo au Gabon, pas même Pascaline sa soeur par alliance.

    J’encourage donc TOUS ceux qui savent se servir d’un fusil de le tenir permanemment chargé.

    Ali Bongo est désormais la SEULE et UNIQUE cible qui va Libérer à JAMAIS notre pays.

    A mort Ali Ben Bongo.
    Le Gabon ou La Mort d’Ali, Nous vaincrons.

  8. Ali Bongo défit le PEUPLE GABONAIS. L’Arrogance, le Mépris et « Que Peuvent-Ils donc Me Faire » sont les mots qui nourrissent son Arrogance Envers ce Peuple.
    Face à un Tel Mépris, c’est au Peuple de décider de le Faire Mourir.
    Le Peuple Egalement Faire Mourir Tous ceux qui collaborent avec lui : Faustin Boukoubi, Guy Nzouba Ndama, Laure-Olga Gondjout, Marie-Madeleine Mborantsuo, Denise Mekamne, Blaise Louembet, Tous les Généraux…
    Les Gabonais doivent s’organiser :
    – Répérer leurs maisons et leurs intérêts financiers
    – Localiser leurs biens et les membres de leurs familles
    Et commencer à brûler un à un ces différents points.
    C’est la seule façon de faire reculer Ali et Tous ceux qui veulent prendre le Gabon en otage ^pour 40 ans ENCORE.
    Ali Bongo ne comprend que le langage de la violence, car c’est sous cette même violence qu’il a vu le jour au pays Biafra.
    Tout autre Langage serait une perte de temps, avec à la clé 40 longues autres années de pillage, de misère et souffrance pour le peuple Gabonais.

    C’est la seule VOIE qui reste aux Gabonais pour se sortir du BOURBIER dans lequel les maintient les Bongo et leurs associés de l’ombre.

  9. eh ça commence bien!!!
    vivement qu’il n’y ait pas eu de morts!
    c pathétique, gabonais, vous voyez maintenant comment votre Ali Ben va diriger le pays???
    je ne comprends même pas comt on peut encore soutenir ce individu koi mis à part l’argent qui rend aveugle!
    il n’a qu’à rester ds son ministère de la défense mais nous allons te sanctionner pas les urnes uniquement et ce jour là, si vous tripatouillez les résultats comme d’habitude, vous allez tuer tt le peuple gabonais et je vais voir qui tu gouvernement!!! enfin tu appelleras tes freres nigérian pour venir remplir le pays!!! mais du vivant du peuple gabonais, tu ne seras jamais président toi Ali Geffrey Obi de ton vrai nom!!!

  10. Il revient désormais aux Gabonais de choisir entre trois issues :

    1. Mourir pour le Pays,
    2. Mourir pour Ali, ou
    3. Faire Mourir Ali.

    Car il est écrit dans les tables de la LOI :

    « MIEUX VAUT FAIRE MOURIR UN HOMME, PLUTÔT QUE DE VOIR TOUTE UN PEUPLE ET TOUTE UNE NATION PÉRIR »
    Ali Ben Bongo est donc prévenu !

  11. nous qui sommes à Libreville, nous ne savons pas là où ce gars là veut nous amener. il reste à la défense pour tirer (par militaires interposés) sur la population. et il y a des idiots qui osent le soutenir? un homme anti-démocrate! qui croit que la république est un jouet! l’heure est grave.
    nous qui ne voulons pas d’une dynastie monarchique, nous qui ne voulons pas d’une tyrannie, d’une dictature nous disons: pas cette fois! plus jamais! nous tiendrons fermes. nous savons que le liberté a un prix. mais nous allons élire notre président dans une pleine démocratie et nous sommes prêts à ne pas le laisser passer. gardons courage et que Dieu nous fortifie!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,846FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES