spot_imgspot_img

Gabon: « Si la jeunesse ne fait plus confiance aux hommes politiques, c’est parce qu’elle a le sentiment qu’elle a souvent été trahie », Casimir Oyé Mba

Le candidat indépendant à la présidentielle du 30 août 2009, Casimir Oyé Mba, reçu par les jeunes du troisième arrondissement de Libreville dimanche, a déclaré que « si la jeunesse ne fait plus confiance aux hommes politiques, c’est parce qu’elle a le sentiment qu’elle a souvent été trahie ».

Lors de cette rencontre qui entre dans le cadre de la tournée, prélude à la campagne électorale qui s’ouvre le 15 de ce même mois, l’ancien ministre d’Etat a décliné quelques grands axes de son projet d’action notamment l’emploi et l’insertion professionnelle:

« Nous allons imaginer ensemble des mécanismes pour vous sortir de la précarité et de la misère. Je mettrai l’emploi au centre des préoccupations au cours des sept prochaines années. Il nous faut mener une politique dynamique en matière de lutte contre le chômage. Pour ce faire, un fonds national pour l’emploi des jeunes destiné à soutenir l’action de l’Office National de l’Emploi sera mis en place », a déclaré le candidat indépendant qui s’est récemment écarté du Parti démocratique gabonais, après le décès du président fondateur, ancien président de la République, Omar Bongo Ondimba.

« L’école doit désormais se doter officiellement d’une troisième mission : l’insertion des jeunes. Elle doit se sentir responsable du devenir de ceux à qui elle délivre un diplôme », a affirmé Casimir Oyé Mba.

Le candidat indépendant envisage de créer une relation durable entre les Centre de formation et les entreprises. « Il faut absolument favoriser cette étape et organiser des échanges réguliers entre l’école et l’entreprise. Des mécanismes seront mis en place afin de préconiser des mesures qui permettent que l’on intègre que ‘’la formation doit mener à l’emploi’’ », a-t-il ajouté.

Il a insisté sur la nécessité d’avoir une jeunesse dynamique et responsable, prête à une rupture. «Votre génération a besoin d’un courage politique à la hauteur de ses enjeux. La rupture est nécessaire. Il faut juste avoir le courage de le dire et de la faire », a-t-il précisé.

L’ancien membre du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Casimir Oyé Mba, estime qu’un besoin de renouvellement de la vie politique gabonaise, un nouvel oxygène, est nécessaire.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,846FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES