spot_imgspot_img

Gabon: Un arrêté pour assurer la ’’protection rapprochée’’ des candidats jusqu’au scrutin

Le Premier ministre gabonais Paul Biyoghé Mba a pris mardi un arrêté pour assurer la ’’protection rapprochée’’ des 23 candidats à la présidentielle du 30 août prochain, indique un communiqué de ce département ministériel, lu à la télévision publique.

Cette protection sera assurée par des sous-officiers, issus de forces de sécurité de la gendarmerie, des forces armées gabonaises et de police. Ils seront détachés à temps plein un jour avant l’ouverture de la campagne jusqu’à la proclamation des résultats officiels, explique Jean Eric Nziengui Mangala, conseiller en communication du ministre de l’Intérieur, citant l’article 3 de cet arrêté.

Cette protection se fera à la demande du candidat qui est totalement responsable de l’emploi des agents mis à sa disposition. Chaque candidat est également tenu d’assurer l’hébergement et l’alimentation dans des ’’conditions décentes’’ pendant la période de leur mission, selon le texte.

Les agents seront munis d’une ’’arme de poing’’ et de cartouches de dotation dont le nombre sera fixé par l’autorité militaire. Cette arme sera portée réglementairement et ne pourra être utilisée que dans le cadre la protection du candidat, ajoute le communiqué.

Le texte précise également que ces agents restent sous l’autorité de leur hiérarchie, mais les candidats pourront traités avec les ministères de la Défense et de l’Intérieur.

Il y a une semaine, l’ancien ministre de l’Intérieur gabonais André Mba Obame, un des principaux candidats à l’élection présidentielle du 30 août, avait affirmé être victime ’’d’agissements intolérables’’.

Selon M. Mba Obame, le gouvernement a empêché un rassemblement de ses partisans à Libreville et interdit également l’entrée du Gabon à trois conseillers français de son équipe de campagne.

A l’intérieur du pays, où il effectuait ses tournées, celles-ci ont été accompagnés d’un déploiement policier destiné à faire renoncer à ses partisans de se regrouper, avait assuré M. Mba Obame, qui avait également ajouté qu’on lui aurait empêché d’utiliser des salles municipales dans plusieurs villes.

Exprimez-vous!

  1. Voilà la meilleur façon d’organiser le coup d’état au Gabon…

    Ali tu as mentis, espèce de con, tu penses que les gabonais sont dupes pour accepter tes plans de criminels !!!

    Ndougou toi tu verras, ne t’en fais pas on aura ta peau…

    Vous pensez que les gabonais sont dupes ?

    Continuez on verra qui est plus fort. Si c’est vous ou le peuple .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,865FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES