spot_imgspot_img

Gabon : Rose Rogombé dit halte aux «marchands d'illusions»

A l’occasion de la célébration du 49e anniversaire de l’accession du Gabon à l’Indépendance, le chef de l’Etat, Rose Rogombé, a appelé la population gabonaise à «faire barrage contre les fauteurs de troubles et les marchands d’illusions». Un devoir impératif face à la transition politique exceptionnelle que traverse le pays.

A l’occasion de la célébration le 17 août à Lambaréné, dans le Moyen-Ogooué, du 49e anniversaire de l’accession du pays à la souveraineté nationale, le chef de l’État, Rose Rogombé, a appelé les Gabonais, dans son discours de circonstance du 16 août, à sauvegarder la paix et l’unité nationale.

Le Président de la République a commencé par dresser le «constat d’un pays fonctionnant au ralenti, avec un front social particulièrement virulent», allusion faite aux nombreuses grèves dans les principaux secteurs qui ont paralysé un pan de l’activité du pays cette année.

Abordant essentiellement la situation politique exceptionnelle dans laquelle est plongé le Gabon, Rose Rogombé a inlassablement appelé les populations à préserver par dessus tout les acquis de paix et d’unité nationale laissés en héritage par le défunt Président Bongo Ondimba.

«Faisons barrage aux fauteurs de troubles et aux marchands d’illusions» afin que le Gabon soit «toujours un havre de paix et de liberté», a lancé le Président de la République.

«Les fauteurs de troubles, où qu’ils soient et quels qu’ils soient, seront punis conformément à la loi», a-t-elle affirmé. «Nous devons prendre garde aux tensions artificielles suscitées ici et là dans notre pays aujourd’hui», a poursuivi madame Rogombé, en faisant allusion à la psychose entretenue sur les risques de guerre civile et de conflits inter-ethniques à l’issue du scrutin du 30 août prochain.

«Au lieu d’être source de conflit et de haine, notre diversité doit demeurer le socle de notre coexistence pacifique, source d’enrichissement pour notre Nation», a-t-elle expliqué.

Pour appuyer son propos, elle a rappelé les propos du défunt Président qui soulignait un «déficit généralisé de patriotisme alimentant l’incivisme et ayant conduit en particulier à la ruine» d’un grand nombre d’entreprises publiques ou parapubliques (…) et un «contexte surréaliste d’impunité».

Le chef de l’État a encore souligné que «paix et croissance économique se nourrissent mutuellement, et que rien ne tombera du ciel», qu’«il faudra travailler».

«Il n’y a pas de bons Gabonais d’un côté et de mauvais Gabonais de l’autre. (…) Il reviendra au Président de la République élu d’être le porte flambeau de cette conscience nationale et de vaincre l’intolérance pour consolider la paix», a martelé le Président de la République.

«Je forme le vœu en paraphrasant le philosophe Bergson que notre futur ne soit plus ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire», a-t-elle conclu.

Les fêtes tournantes du 17 août se déroulent cette année dans les provinces du Moyen-Ogooué et de l’Ogooué-Maritime. Le 16 août dernier, c’est Port-Gentil, capitale économique et chef-lieu de la province de l’Ogooué-Maritime qui a célébré les 49 ans de l’Indépendance du Gabon, et le 17 août, Rose Rogombé s’est rendue à Lambaréné, capitale provinciale du Moyen-Ogooué, pour les festivités officilelles.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,865FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES