FRANCEVILLE, (AGP) – Les opération de vote pour l’élection présidentielle ont débuté timidement ce dimanche à Franceville où la plupart des centres de vote réclamaient du monde.

Aux premières heures des bureaux, il n’y avait véritablement pas d’affluence dans les différents centres de vote à l’exception de quelques rares électeurs qui ont tenu à accomplir tôt leur devoir civique.

De Makana au Lycée Eugène Amogho, Akou, la corniche, Matébélé, Ngoungoulou (potos) et d’autres centres de la commune, il régnait un calme plat, les électeurs ne sont pas empressés autour des bureaux de vote.

Nonobstant ce manque d’engouement des premières heures et c’est devenu une attitude gabonaise d’attendre toujours les derniers moments pour s’acquitter de ce devoir citoyen, il est évident qu’en milieu de journée, ce sera véritable rush vers les différents bureaux de vote seront pris d’assaut par des milliers d’électeurs.

A l’entrée de certains bureaux, plusieurs cartes d’électeurs sont exposées dans l’attente de leur éventuelle récupération par leurs propriétaires.

Les principales artères de la ville sont désespérément vides et tous les commerces sont fermés à l’exception des deux stations services qui distribuaient du carburant aux rares automobilistes qui en éprouvaient le besoin.

Tôt le matin, le gouverneur de province, M.Bertrand Moundounga, a fait le tour de certains bureaux de la commune afin de s’enquérir du climat prévalant au début des opérations de vote.
Signalons que les opérations se déroulent sans anicroche sous surveillance discrète policière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here