Ali Bongo, fils aîné du défunt resté 41 ans au pouvoir, le candidat du parti officiel (le Parti démocratique gabonais, PDG), a mis de son côté toutes les chances pour se faire élire : campagne tous azimuts, promesses de rupture d’avec les pratiques de l’ère Bongo père.
A l’occasion du scrutin, les frontières terrestres et maritimes du Gabon ont été fermées vendredi soir et le demeureront jusqu’à jeudi, selon un arrêté du ministre de l’Intérieur.
Autre mesure gouvernementale, la décision d’interdire aux journalistes l’accès aux bureaux de vote, sauf le temps du vote d’un candidat ou d’une personnalité politique de haut rang.
Le gouvernement a pris toutes les mesures nécessaires de sécurité pendant et après le vote. ‘’Nous avons commencé dans la paix, nous devont terminé dans la paix’’ a déclaré la présidente de la république Rose Francine Rogombé depuis Lambaréné dans le moyen Ogooué sa province natale où elle a voté très tôt le matin.
PRB

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here