(CercleFinance.com) – Entre janvier et juin 2009, Total Gabon a vu son bénéfice net s’établir à 62 millions d’euros, contre 251 millions au premier semestre 2008 (-75%), résultant principalement de la baisse des prix de vente des bruts commercialisés, de la variation des stocks de brut et de charges d’amortissement comparables entre le premier semestre 2008 et 2009.

Au premier semestre, le prix moyen du brent a baissé de 53%, qui a influer d’autant sur le prix de vente des deux qualités de pétrole commercialisées par le groupe (Mandji et Rabi Light). Sur la période, la part de production de pétrole brut liée aux participations de Total Gabon s’est élevée à 58,1 kb/jour,contre 60,2 au premier semestre 2008 (-3%).

Le chiffre d’affaires du premier semestre s’élève alors à 541 millions d’euros, contre 1,05 millions d’euros un an auparavant (-48%).

Depuis le début du troisième trimestre, le prix du pétrole ‘reste à un niveau supérieur à la moyenne du premier semestre’, commente le groupe spécialisé dans la recherche, l’exploitation et la production de pétrole brut, qui assure que le programme de réduction des coûts se poursuit. Le plan mis en place prévoit une réduction de l’ordre de 15% des coûts opératoires par rapport aux estimations initiales, et de 25% concernant les coûts des services pétroliers (objectif de 100 millions d’euros d’économies pour 2009).

Le programme d’investissements a également été ‘revu et optimisé’.

La société précise que la production a été perturbée par un mouvement de grève entre le 17 et le 26 juillet 2009. La perte de production est estimée à 393.000 barils, soit moins de 2% de la production annuelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here