Le gouvernement gabonais a décidé de financer 15 milliards de FCFA pour améliorer la distribution de l’eau dans la partie nord de Libreville, au terme d’une convention signé lundi à au palais présidentiel, en présence du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondiimba.

Une partie du financement soit 9 milliards de FCFA sera injectée grâce à un prêt contracté auprès de l’Agence française de développement (AFD).

L’accord pour cet apport a été paraphé entre le Premier ministre, Paul Biyoghé Mba et l’ambassadeur de France au Gabon, Jean Roisin, représentant l’AFD.

Le remboursement de prêt sera fait par la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), maître d’œuvre.

Selon les termes de cet accord, les travaux dureront 20 mois et seront exécutés par deux entreprises opérant au Gabon.

Depuis plusieurs semaines, la SEEG éprouve d’énormes difficultés dans l’alimentation de l’eau et de l’électricité dans plusieurs quartiers de Libreville.

En fin décembre dernier, le gouvernement avait sommé cette entreprise de rétablir l’eau dans les plus brefs délais au risque de dénoncer la concession qui les lie.

La SEEG a été privatisée en 1997 au détriment de la société française Véolia water qui détient 51 pour cent du capital.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here