« Je suis venu en famille, car je suis chez moi en Côte-d’Ivoire », Ali Bongo Ondimba face à la presse ivoirienne

A peine arrivé dans la capitale politique ivoirienne, Yamoussokoro, le Président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, et son homologue ivoirien, Laurent Gbagbo, ont eu un conclave au salon d’honneur à l’aéroport de la localité, après qu’il ait déclaré à la presse qu’« il est venu en famille, car il est chez lui en Côte-d’Ivoire », apprend-on d’une source sur place à Abidjan.
Cette rencontre retransmise en direct sur la Radio Télévision Ivoirienne, à en croire notre source, a permis aux deux hommes d’Etat de concocter le programme de la visite du Président de la République Gabonaise en terre africaine de Côte-d’Ivoire, avant le déroulement du cérémonial d’accueil prévu pour la circonstance.

Aussi, nous confirme-t-on, le Président Ali Bongo Ondimba, en accédant au salon d’honneur, a prononcé ses premières impressions aux micros de la presse ivoirienne, peu avant de convoler avec la colonie gabonaise en Côte-d’Ivoire.

« Je suis venu en famille, car je suis chez moi en Côte-d’Ivoire. Je suis venu voir un grand frère et me présenter à lui avec mes nouvelles charges. Je suis le dernier du club. Etant le dernier du club à prendre son bulletin d’adhésion, je dois donc prendre également des conseils d’un grand frère », ce sont-là les premiers mots prononcés par Ali Bongo Ondimba en foulant le sol ivoirien de Yamoussokoro.

Manifestement ému par la chaleur, la grandeur et la spontanéité de l’accueil à lui réservées, le Président Ali Bongo Ondimba a vivement remercié autorités et populations hôtes, non sans s’enorgueillir de la mobilisation tout azimut de ses compatriotes vivant dans ce pays frère et ami au Gabon.

A préciser que c’est un président Gabonais, apprend-on, complètement détendu qui conduit en Côte-d’Ivoire, une importante délégation gouvernementale, comprenant entre autres le ministre des Affaires Etrangères, Paul Toungui, et son homologue de la Communication , Laure Olga Goundjout.

A son tour, le Président Laurent Gbagbo a remercié son invité de marque pour l’honneur que celui-ci venait de lui faire, rappelant qu’en « 1990, lorsque je m’étais rendu à Libreville, le Président Omar Bongo Ondimba m’avait confié à son fils qui le remplace aujourd’hui. A cette occasion, il m’avait fait visiter la ville, les quartiers Lalala à Droite, Lalala à Gauche et autres. Nous avons toujours entretenu d’excellentes relations et devons les renforcer ».

A présent, les deux chefs d’Etat viennent de quitter l’aéroport, à bord du même véhicule de commandement, à destination de la villa des hôtes.

A la faveur de ce déplacement d’Etat, le Président Ali Bongo Ondimba visitera les chantiers étatiques de Yamoussokoro, sans compter la projection d’un film portant sur le « Projet Grand Abidjan », ainsi qu’une soirée de gala, avant bien entendu, la réception officielle.

Toujours dans son calendrier de la soirée, Ali Bongo Ondimba recevra les étudiants gabonais pour écouter leur cri de cœur et leur transmettre directement sa vision du « Gabon émergent » qui ne peut se réaliser qu’avec la contribution de tous et de chacun.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....