Le ministre des Sports, Réné Ndémezo’o Obiang, est attendu, ce mardi, en début de soirée, à Lubango, où il doit assister, mercredi, à la confrontation entre les Panthères du Gabon et les Lions Indomptables du Cameroun, en match d’ouverture, dans le groupe D, de la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football, Angola 2010.

Dès son arrivée, René Ndémezo Obiang rencontrera notamment l’équipe nationale dans son quartier général de Humpata, à une quinzaine de kilomètres de Lubango.

Il s’était déjà rendu, la semaine dernière, à Bloemfontein où la sélection effectuait sa mise au vert dans l’optique de la CAN.

L’intérêt des plus hautes autorités s’est, à nouveau, manifesté lors du dernier Conseil des ministres au Palais de la Présidence.

A l’issue des travaux,un communiqué rendu public indiquait qu’au « regard des efforts déployés par le gouvernement et des autres forces vives de la nation, et tenant compte de l’engouement sans réserve du peuple gabonais, le Conseil des ministres encourage vivement la sélection nationale les Panthères du Gabon, à faire preuve de combativité sportive et de plus de talent dans leur prestation en Angola ».

Peu avant la présence du ministre en charge des Sports, Alain Giresse et ses poulains auront terminé leur entraînement et officiellement visité le Stade National de Tudavala de Lubango, à la veille du face à face avec Samuel Eto’o et ses co-équipiers, avant d’enchaîner avec la Tunisie et la Zambie.
Quatre jours après avoir foulé le sol angolais, samedi dernier,la sélection nationale affiche la sérénité, consciente que le peuple gabonais attend des résultats mieux qu’un service minimum.

Quand le temps le leur permet, le capitaine, Daniel Cousin et autres, Eric Mouloungui, Cédric Moubamba, Do Marcolino, arrivent à suivre les rencontres qui se jouent sur divers stades.

Ce 12 janvier, entre en lice le groupe C, basé à Benguela, avec les Pharaons d’Egypte qui affrontent le Nigeria suivi de Mozambique –Bénin.

La veille, les surprenants Malawites se sont placés en pôle position, dans le Groupe B, grâce à leur victoire (3-1) devant l’Algérie au moment où les deux voisins, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, se séparaient dos-à-dos (0-0).

Côté organisation, la Confédération Africaine de Football s’active. Une visite, dans la matinée, à son QG, nous a permis de constater que les réunions se succèdent.

Nous avons également observé que tous les arbitres avaient effectivement rallié Lubango sous escorte des forces de sécurité et guidés par des charmantes hôtesses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here